BFMTV

Une dizaine d'imams "prêcheurs de haine" expulsés depuis le début de l'année

BFMTV

C'était l'une des promesses du gouvernement. Le ministre de l'Intérieur a annoncé lundi matin qu'une dizaine d'imams "prêcheurs de haine" ont été expulsés de France depuis le début de l'année. Au total, quarante d'entre eux ont été forcés de quitter le territoire depuis 2012, a précisé Bernard Cazeneuve sur Europe 1.

"Depuis le début de l'année, il y a 22 dossiers qui sont en cours d'instruction, et une dizaine d'imams et de prêcheurs de haine qui ont été expulsés", a-t-il ajouté. Tout "prêcheur de haine qui a vocation à rester en France, s'il est étranger il sera expulsé, je le fais systématiquement", a dit le ministre.

Interrogé sur la volonté du gouvernement de fermer la centaine de mosquées salafistes dont certaines nourrissent le jihadisme terroriste, Bernard Cazeneuve a répondu que "s'il y a des associations qui gèrent ces mosquées et dont la totalité des membres poursuivent un objectif d'appel à la haine et d'incitation au terrorisme, ces mosquées seront dissoutes". Des dossiers sont actuellement en cours d'expertise, a indiqué le ministre de l'Intérieur.

la rédaction avec AFP