BFMTV

Qu'est-ce que le Carême, qui commence ce mercredi pour les chrétiens?

Du pain italien (Photo d'illustration).

Du pain italien (Photo d'illustration). - Flickr - CC Commons - Rick Gordon

Le Carême débute ce mercredi pour les chrétiens. En quoi consiste concrètement cette période de jeûne d'une durée de 40 jours, et que signifie-t-elle?

Après Mardi gras, c'est désormais le Carême qui commence ce mercredi pour les Chrétiens. Ce mercredi des Cendres débute une période de sobriété de 40 jours qui durera jusqu'à Pâques, plus précisément jusqu'au Jeudi Saint, qui aura lieu le 3 avril prochain.

Le Carême s'ouvre avec la célébration du mercredi des Cendres, qui peut tomber n'importe quel mercredi entre le 4 février et le 10 mars, en fonction de la date de Pâques. Ce mercredi fait référence à une ancienne coutume biblique, selon laquelle les Hébreux avaient pour habitude de se couvrir la tête de cendres en signe de pénitence.

Selon l'Église catholique, le Carême "fait référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise", et "renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert entre son baptême et le début de sa vie publique". Les 40 jours symbolisent "les temps de préparation à de nouveaux commencements".

· En quoi consiste-t-il?

Le Carême prépare à la fête de Pâques, qui commémore pour les chrétiens la résurrection du Christ. Pendant cette période de jeûne de 40 jours, les fidèles sont invités à repenser leur mode de vie et à se recentrer sur eux et leurs proches. Ils sont aussi sommés de faire preuve de sobriété, ou encore de "se mettre à l'écart" afin de se concentrer sur "la prière, la pénitence et l'aumône".

L'objectif du Carême est de "préparer son cœur à Pâques en pratiquant l’ascèse (un ensemble d'exercices moraux et physiques destinés à libérer l'esprit)", selon le site de l'Église catholique. Par le silence et la privation, les fidèles sont censés se recentrer sur eux-même et être plus réceptifs à la parole de Dieu.

· Pourquoi la viande est-elle déconseillée les vendredis de Carême?

Plus concrètement, l'Église recommande aux fidèles de "se faire maigre" les vendredis, jour traditionnellement associé à la mort de Jésus Christ. Il est donc commun de s'abstenir de manger de la viande, d'observer le jeûne et l'abstinence les jours de pénitence. Traditionnellement, les catholiques préfèrent donc le poisson à la viande durant tous les vendredis de la période de Carême.

Selon le journal La Croix, cela "remonte à une époque où la viande était un mets cher et délicat, réservé aux jours de fête. En déguster le jour où l’on fait mémoire de la mort du Christ n’était pas envisageable". Mais la viande n'étant plus aussi précieuse aujourd'hui, jeûner s'envisage dans un sens plus large, notamment en vue de s'éloigner des addictions et de l'oppulence.

Toutefois, "le jeûne est un engagement personnel", précise le père Xavier Lefebvre, curé de Saint-Louis d'Antin à Paris au journal La Croix, qui invite les fidèles à "se poser la bonne question", à savoir "de quoi ai-je besoin de jeûner?". Finalement, le jeûne ne passe donc pas nécessairement par la privation de nourriture. En 2018 par exemple, certains chrétiens avaient choisi un carême 2.0, en faisant l'effort de se déconnecter des réseaux sociaux pendant 40 jours.

· Les protestants suivent-ils le Carême?

L'Église protestante ne respecte pas le jeûne du Carême de façon aussi "stricte" que l'Église catholique, car ils refusent l'idée de pénitence, selon laquelle ils pourraient se rapprocher de Dieu en jeûnant. Pour les protestants, ces 40 jours sont donc davantage considérés comme "un temps tourné vers la prière", comme l'explique Réforme, l'hebdomadaire d'actualité protestante.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV