BFMTV

Pourquoi le Lundi de Pâques est-il férié?

Des enfants accompagnés d'adultes se promènent dans la campagne ornaise (illustration)

Des enfants accompagnés d'adultes se promènent dans la campagne ornaise (illustration) - MYCHELE DANIAU / AFP

Si Pâques est un dimanche pourquoi ne travaille-t-on pas le Lundi de Pâques? L'explication ne date pas d'hier...

Le Lundi de Pâques est un peu comme Robin dans Batman: sa célébrité semble entièrement due à celui qu’il suit à la trace. Car malgré son statut de jour férié, force est de constater qu’on ne célèbre strictement rien le Lundi de Pâques.

Pas d’office religieux, pas de commémoration quelconque, aucune gerbe de fleur déposée sur la tombe d’une personne regrettée, pas non plus de déjeuner de famille traditionnel: rien, absolument rien n’explique en apparence le caractère férié de ce lendemain de fête. 

Une histoire moyenâgeuse 

Mais alors qu’a-t-il donc de spécial, ce lundi? La réponse est à chercher du côté du Moyen-Âge. A l’époque, la semaine qui suivait le dimanche de Pâques était appelée "Octave de Pâques" et était entièrement fériée. Elle permettait aux pèlerins de faire l’aller-retour jusqu’à Rome, un trajet généralement long en ces temps marqués par une certaine faiblesse du secteur du transport aérien.

Mais en 1801, la signature du Concordat vient tout changer. L’organisation des pratiques religieuses en France sort du giron de Rome et l’Eglise catholique française passe sous l’autorité de Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul. Entre autres décisions, Bonaparte décide de réduire l’Octave de Pâques à sa portion congrue: seul le lundi de Pâques conserve le statut de jour férié.

Férié un peu partout dans le monde

Aujourd'hui, la plupart des pays a suivi le modèle français, ne conservant que le Lundi de Pâques comme vestige de l'octave pascale. Le jour est ainsi férié dans la quasi-totalité des pays européens, exception faite du Portugal, de la Russie et de certaines régions d'Espagne.

Il fait la joie des professionnels du tourisme, s'imposant dans l'imaginaire collectif comme le lancement officiel de la saison bénie des week-ends prolongés. Joyeuses Pâques à tous!

François DE LA TAILLE