BFMTV

Islamophobie: après des lardons, une mosquée de Lorraine reçoit une enveloppe de poudre

La mosquée de Paris (photo d'illustration)

La mosquée de Paris (photo d'illustration) - Miguel Medina - AFP

Une semaine après avoir été victime d'un premier acte islamophobe, une mosquée de Lorraine a reçu dans sa boîte aux lettres une enveloppe pleine de poudre.

Ce n'est pas la première fois que cette mosquée de Lorraine est visée par un acte islamophobe. Une semaine après avoir trouvé des lardons dans sa boîte aux lettres, la mosquée de Tomblaine a reçu jeudi une enveloppe pleine de poudre. 

L'enveloppe ne contenait "ni matériel bactériologique, ni nucléaire, et personne n'a présenté de symptômes" pour l'instant, a indiqué la police, ajoutant qu'un périmètre de sécurité était toujours installé autour de la mosquée de Tomblaine, en banlieue de Nancy. 

Le recteur déplore un "acte islamophobe et anti-musulman"

Dans un communiqué, le recteur de la mosquée déplore "une fois de plus cet acte islamophobe et anti-musulman".

"Face au contexte lourd que nous connaissons, nous appelons la communauté musulmane a la plus grande vigilance eu égard aux attaques et aux menaces dont elle fait l'objet", ajoute le recteur.

Les pompiers ont été appelés jeudi vers 16h, et la levée de doute a été effectuée dans la foulée. Les personnes ayant eu un contact avec l'enveloppe seront surveillées dans les heures à venir.

D'autres actes islamophobes

Vendredi, un homme a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir déposé des lardons dans la boîte aux lettres de cette mosquée, quelques heures après l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray. Depuis l'assassinat du prêtre, d'autres actes islamophobes ont été recensés, notamment près de Lyon où une mosquée a été taguée, ainsi qu'en Haute-Corse. 
M.L. avec AFP