BFMTV

Christophe Alévêque: "On peut ne pas être d'accord" avec la une de Charlie Hebdo

Christophe Alévêque défend la Une du numéro spécial de Charlie Hebdo

Christophe Alévêque défend la Une du numéro spécial de Charlie Hebdo - BFMTV

A la veille de la publication d'un numéro spécial de Charlie Hebdo, l'humoriste Christophe Alévêque défend la une de l'hebdomadaire satirique et l'éditorial de Riss.

Un an après les attentats contre le journal, l'Hyper Cacher et la Porte de Vincennes, la une de Charlie Hebdo, représentant un dieu multiconfessionnel ensanglanté et l'éditorial de Riss, ont choqué certains membres de la communauté religieuse. Christophe Alévêque, invité de BFM Story, défend la ligne de l'hebdomadaire satirique, estimant que "ce serait terrible de baisser son froc". 

"Ce personnage représente toutes les religions"

En une, "j'ai cru que c'était le Père Noël en colère", mais ce personnage "représente toutes les religions" estime l'humoriste qui rejoint le point de vue de Riss, formulé dans son édito. "La connerie et la bêtise n'ont pas de couleur et de religion" ajoute-t-il, tout en rappelant qu'on "peut ne pas être d'accord" avec ce choix éditorial. 

La déchéance de nationalité? "Une blague"

Christophe Alévêque invite à un rassemblement le 7 janvier, place de la République à 18 heures. C'est "important de commémorer, de s'unir" explique-t-il. "Les humoristes et gens de spectacles sont là pour dire 'allons-y, la vie continue, la liberté n'a pas de prix", tout en ajoutant sur la déchéance de nationalité : "C'est une blague". 

M.L.