BFMTV

Burkini: le CCIF attaquera devant les juridictions locales tous les arrêtés municipaux

Le CCIF va attaquer devant les juridictions locales tous les arrêtés antiburkini

Le CCIF va attaquer devant les juridictions locales tous les arrêtés antiburkini - Fethi Belaid - AFP

Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) attaquera devant les juridictions locales tous les arrêtés municipaux interdisant le port du burkini à la plage, a annoncé mercredi à l'AFP son porte-parole Marwan Muhammad.

"Nous irons devant les juridictions locales dans toutes les villes où des arrêtés ont été pris", a déclaré Marwan Muhammad, pour qui la "bataille juridique" se déroulera sur "le long terme".

Un recours devant le Conseil d'Etat

Le maire LR de Cannes, premier à avoir pris un arrêté "antiburkini", a été suivi par plusieurs villes côtières, notamment en Corse, dans le Pas-de-Calais et plus récemment à Leucate. 

Après le rejet par le tribunal administratif de Nice de sa demande de suspension de l'arrêté municipal pris par la mairie de Cannes, le CCIF a déposé mardi matin ses "arguments" et son "recours" devant le Conseil d'Etat, où il ne sera pris en compte que quand un avocat habilité à exercer dans cette juridiction s'en saisira, a expliqué son porte-parole.

la rédaction avec AFP