BFMTV

Propreté à Paris: les habitants de la Goutte d’Or se plaignent de la saleté

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé dimanche une série de mesures destinées à améliorer la propreté à Paris. Des mesures bienvenues dans le quartier de la Goutte d'Or où malgré le passage fréquent des agents de propreté, les déchets s'entassent sur certains trottoirs.

Paris ville sale? Dans certains quartiers comme à la Goutte d'Or, il suffit de marcher quelques minutes pour tomber sur de nombreux détritus. Dans ce quartier du 18e arrondissement de la capitale, des déchets sont laissés à même le sol, parfois juste à côté de poubelles déjà bien remplies. Des restes alimentaires qui attirent les pigeons en nombre et qui causent des nuisances. Les habitants, excédés de cette insalubrité, ne pointent pourtant pas du doigt les services de la voirie. 

"Les gens jettent presque systématiquement dans la rue. La rue a beau être nettoyée régulièrement, deux heures, trois heures après, il faut recommencer", constate Mickaël, un riverain. 

Très souvent, ce sont des cartons vides qui polluent les trottoirs. Des cartons abandonnés par les nombreux vendeurs à la sauvette qui prennent la fuite en quelques secondes à la vue des policiers, laissant leur marchandise sur place. Il n'est donc pas rare de croiser des policiers qui patrouillent avec un camion poubelle, les éboueurs ont d'ailleurs un itinéraire bien précis fixé par les forces de l'ordre. 

Un problème d'incivilité

En trois heures sur place, notre équipe a constaté deux rotations de camions poubelles nettoyant les mêmes rues de la Goutte d'Or. Mais les ordures sont parfois trop volumineuses pour que les éboueurs puissent tout ramasser. Pour Joséfa, concierge dans le quartier, la saleté est surtout un problème d'incivilité.

"Les gens jettent des choses par la fenêtre, ils jettent les ordures partout, ils n'ont pas d'éducation. C'est à manger, des cartons, des meubles, tout ce que vous pouvez imaginer", explique cette habitante. 

Parmi les 10 mesures annoncées par Anne Hidalgo dimanche pour lutter contre la saleté de la capitale, la mairie de Paris a prévu d'accentuer la verbalisation dans le cadre de sa brigade contre les incivilités. Créée en septembre dernier cette brigade actuellement composée de 1.900 agents sera renforcée par 1.500 ASP, ex-pervenches, d'ici à l'été 2018.

La Direction propreté, sécurité et protection (DPSP) ne se contentera plus non plus d'évacuer les déchets mais prendra le temps d'enquêter sur les dépôts sauvages d'ordures pour sanctionner les auteurs. Les horaires de nettoyage doivent également être étendus.

C. B avec Raphaël Maillochon