BFMTV

Pouvoir d’achat: près de 80% des Français estiment qu’il va encore baisser

Un sondage révèle que près de 80% des Français s'attendent à baisser encore leur pouvoir d'achat en 2013

Un sondage révèle que près de 80% des Français s'attendent à baisser encore leur pouvoir d'achat en 2013 - -

Près de huit Français sur dix (77%) estiment que leur pouvoir d'achat va encore baisser en 2013 et s'apprêtent à modifier leurs habitudes de consommation, selon un sondage 60 millions de consommateurs/Mediaprism publié lundi.

La crise économique est au cœur des préoccupations des Français. Pour 79% d’entre eux, leur pouvoir d'achat a déjà baissé en 2012 et ils sont quasiment autant (77%) à s'attendre à ce que la situation empire encore en 2013, selon un sondage réalisé sur Internet entre le 15 et le 25 février auprès de 1.332 personnes représentatives.

Près d'un Français sur deux (46,7%) considère désormais que son pouvoir d'achat est faible, et ce quel que soit son niveau de revenus. Résultat: 55,8% des sondés déclarent devoir faire souvent des arbitrages dans ses dépenses et 54,2% ont dû réduire leur consommation de manière globale. Cette tendance ira en s'accentuant en 2013, puisque 58% des sondés pensent qu'ils vont encore devoir tailler davantage dans l'ensemble de leurs dépenses cette année.

"Tout le monde va devoir modifier ses comportements de consommation"

Les postes les plus touchés seront les loisirs (65,9%), les vacances (62,9%) ou l'habillement (64,9%). Les dépenses automobile, de beauté, d'énergie ou de télécommunications, relativement préservées jusqu'à maintenant, feront à leur tour l'objet de coupes sévères en 2013. Les ménages les plus modestes estiment même qu'ils vont devoir encore tailler dans des secteurs essentiels comme l'alimentation (46%) ou la santé (32%). "L’alimentation arrive assez rapidement dans la liste aussi. Finalement, on s’aperçoit que tous les postes peuvent à un moment ou un autre être touchés", estime Laurence Billot-David, directrice des études chez Mediaprism.

Près de huit consommateurs sur dix (78%) considèrent qu'ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour défendre leur pouvoir d'achat, loin devant les associations de consommateurs (42,4%), les distributeurs (10,8%), le gouvernement (8,8%) ou les industriels (3,6%). "Il y en a qui vont pouvoir s’adapter facilement, d’autres qui vont pas pouvoir. Mais globalement, tout le monde va devoir modifier ses comportements de consommation, ça c’est vraiment flagrant", affirme Thomas Laurenceau, rédacteur en chef du magazine 60 millions de consommateurs

T. R. avec AFP (article) et Antoine Pollez et Edouard Bonnamour (sujet vidéo)