BFMTV

Paris: des touristes se perdent dans le métro, la RATP les verbalise

Le métro parisien. Photo d'illustration

Le métro parisien. Photo d'illustration - Flickr / Daniel X. O'Neil

Deux touristes autrichiens ont eu la mauvaise idée d'emprunter un couloir du métro en sens interdit. Un agent de la RATP les a aidés à retrouver leur chemin mais les a gratifiés d'une amende de 25 euros.

Comme dans le Code de la route, les panneaux sens-interdit installés dans les couloirs du métro parisien ont vocation à être respectés. Un couple de touriste autrichiens en a fait les frais, vendredi dernier. Alors qu'ils étaient perdus dans les dédales, ils ont demandé de l'aide à un agent de la RATP, rapporte Le Figaro. Une bien mauvaise idée qui leur a valu une amende de 25 euros pour "circulation en sens interdit".

Cette mésaventure a été relayée sur Twitter par Jean Spiri, adjoint au maire de Courbevoie et beau-frère du couple autrichien.

L’élu précise dans un autre message qu’il "ne s’agit pas de contester cette amende" mais réclame "un peu de discernement et de pédagogie".

"Assurer la sécurité des voyageurs"

De son côté, la RATP explique au Figaro que "cette interdiction vise avant tout à assurer la sécurité des voyageurs" et que "les verbalisations pour utilisation d'un sens interdit sont peu nombreuses".

Pourtant, la Régie autonome des transports parisiens avait déjà verbalisé plusieurs usagers, dont une femme enceinte, en février dernier, pour le même motif. L’amende, qui était alors de 60 euros, avait été assimilée à du "racket" par les internautes.

Le vice-président de de la Fédération nationale des associations usagers des transports (Fnaut) d’Ile-de-France Michel Babut, faisait même remarquer que le montant de l’amende infligée dans ce cas était supérieur à celui appliqué aux fraudeurs sans titre de transport valable (50 euros).

Depuis début mai, un travail de révision de la sanction a été mené en interne et l’amende pour "circulation en sens interdit" est passée à 25 euros, "afin qu'elle soit plus appropriée" assure la RATP.

H.M.