BFMTV

Paris: dans le 18e des parents boycottent les cantines scolaires

Des parents d'élèves de maternelle et de primaire du 18e arrondissement ont symboliquement retiré leurs enfants de la cantine vendredi dernier pour protester contre la qualité des plats servis. Ils demandent plus de transparence sur les produits et prévoient de nouvelles actions.

Dans le 18e arrondissement de Paris, des parents d'élèves sont partis en guerre contre les cantines scolaires. Trop gras, trop transformés ou trop sucrés, les produits et menus proposés dans les écoles maternelles et primaires sont décriés par ces parents, réunis dans un collectif baptisé "Les enfants du 18 mangent ça".

Vendredi, les parents d'élèves étaient appelés à retirer leurs enfants de la cantine pour protester contre la qualité des plats. Selon le collectif, certaines écoles ont ainsi vu jusqu'à 60% de désinscription à la cantine ce vendredi.

Des aliments "maintenus au froid pendant 3-4 jours"

"Ma fille se plaint pas mal de la cantine. Quand on vient la récupérer le mercredi midi par exemple, souvent elle dit j'ai faim, j'ai quasiment rien mangé à part un bout de pain et une pomme", explique un papa.
"Le fait que les aliments soient maintenus au froid pendant 3, 4 jours, c'est trop. Il faut qu'il y ait moins de sauce, moins de choses sucrées et salées", ajoute un autre. 

Les parents réclament notamment plus de transparence sur les produits et leur origine. Une revendication qu'ils portent depuis l'an dernier, ils avaient alors lancé une pétition pour demander des "engagements concrets et immédiats pour améliorer la qualité de la restauration scolaire", fournie par la Sogeres, filiale de Sodexo. Depuis, le contrat avec le prestataire a été reconduit avec un nouveau cahier des charges. La mairie estime que des efforts ont été faits.

"On a accru les moyens pour les parents d'élèves de savoir ce qu'il y a dans l'assiette de leurs enfants, notamment depuis la rentrée. Il y a les commissions auxquelles ils peuvent assister, il y a aussi un certain nombre d'éléments qu'on met à leur disposition en ligne sur le site de la Caisse des Ecoles avec des fiches recettes, des fiches techniques, qui détaillent la provenance des aliments et la manière dont sont élaborés les plats qui arrivent dans l'assiette de leurs enfants", explique Carine Rolland, 1ère adjointe à la mairie du 18e. 

Des actions jugées insuffisantes par les parents qui prévoient une nouveau boycott des cantines le 29 mars prochain. 

Emmanuelle Lebon avec Carole Blanchard