BFMTV

Nos carburants rapportent 2 millions par jour à l'Etat

Selon l'IFP, la seule TVA prélevée sur les carburants achetés à la pompe rapporterait chaque jour 2 millions d'euros de recettes fiscales aux caisses de l'Etat.

Selon l'IFP, la seule TVA prélevée sur les carburants achetés à la pompe rapporterait chaque jour 2 millions d'euros de recettes fiscales aux caisses de l'Etat. - -

Selon l'Institut Français du Pétrole, l'Etat profite largement de la hausse du prix des carburants, en récupérant en moyenne 2 millions d'euros chaque jour de recettes fiscales rien qu'avec la TVA. Explications.

Chaque fois que nous faisons le plein de carburant, nous reversons directement à l'Etat - sans vraiment nous en rendre compte - entre 56% et 66% de l'addition payée au pompiste. Essentiellement par le biais de deux taxes: la TIPP (Taxe intérieure sur les produits pétroliers) et la TVA finale.
Selon Jean-Pierre Favennec, économiste à l'Institut Français du Pétrole (IFP), « compte tenu des récentes hausses et du prix actuel du litre moyen de carburant, on peut estimer que les caisses de l'Etat se remplissent chaque jour à hauteur de 2 millions d'euros, essentiellement grâce à la TVA ».

3 à 4 centimes par litre, de prélèvement fiscal

Selon Jean-Pierre Favennec, l'Etat profite donc ces derniers temps largement de la forte augmentation des prix à la pompe (actuellement au dessus du record historique de 2008). D'après les calculs de l'IFP, un litre d'essence sort en moyenne de la raffinerie à un prix de 60 centimes. S'ajoutent ensuite 10 centimes de frais techniques pour transporter et distribuer le carburant dans les stations-service. Puis la TIPP vient se greffer, ajoutant encore environ 50 centimes au prix du litre, qui coûte à ce stade là 1.20 euro. Enfin, la TVA s'applique à hauteur de 19.6%, soit 3 à 4 centimes par litre. Multipliée par les millions de litres consommés chaque jour en France, la recette s'élève ainsi à 2 millions d'euros.
Ou encore 730 millions sur un an, sur la base des cours actuels (soit 0.2% des recettes de l'Etat sur une année).

La Rédaction