BFMTV

Migrants: la mairie de Paris souhaite la création d’un nouveau centre de premier accueil

L'évacuation du campement du Millénaire a débuté ce mercredi à Paris.

L'évacuation du campement du Millénaire a débuté ce mercredi à Paris. - BFM Paris

La municipalité a annoncé ce mercredi être candidate à la création d'un centre de premier accueil des migrants à Paris. L'exécutif se dit prêt à travailler avec l'Etat pour créer cette structure qui doit permettre d'éviter la reformation de campements de migrants à Paris.

L'évacuation du campement du Millénaire, dans le 19e arrondissement de Paris a début tôt ce mercredi matin. Cette opération de "mise à l'abri" d'au moins 1.700 personne est la 35e menée à Paris en trois ans. 

Si cette évacuation est "un soulagement" pour la mairie de Paris, la municipalité sait déjà que des campements pourraient à nouveau se reformer. Deux autres sont d'ailleurs toujours en place. Pour tenter de remédier à cette situation, Anne Hidalgo annonce ce mercredi avoir proposé à l'Etat de créer un centre de premier accueil pour les migrants dans la capitale.

"C'est la seule option possible si l'on veut éviter les campements de rue. J'attends les réponses de l'Etat en ce sens, mais Paris a toujours pris sa part et plus que sa part dans cette crise migratoire", a indiqué la maire de Paris depuis le campement du Millénaire tout juste évacué. 

Une structure du même type que porte de la Chapelle

L'exécutif parisien souhaite la création d'une structure du même type que celle installée porte de la Chapelle jusqu'en mars dernier. Ce centre était destiné à orienter les réfugiés dans leurs démarches de demande d'asile avant de les répartir vers d'autres sites d'hébergements plus pérennes. Il était installé temporairement avant le début des travaux du Campus Condorcet sur le même site.

"L'Etat nous a dit à l'époque, on arrête cette expérience et on ne recrée par un centre de premier accueil à Paris. On a vu le résultat. Le résultat est lamentable, pitoyable et donc nous disons créons un centre de premier accueil dans un autre endroit à Paris", demande Ian Brossat, maire-adjoint au Logement. L'exécutif se dit "prêt à travailler avec l'Etat".

"J'espère qu'il mettra moins de temps à nous entendre sur cette question-là que sur la mise à l'abri du Millénaire", poursuit Ian Brossat. 

Gestion des migrants et bataille politique

Depuis plusieurs semaines, Anne Hidalgo et Gérard Collomb se livraient à une bataille politique sur la question de l'évacuation du camp du Millénaire. Le ministre avait consenti à une évacuation tout en appelant Anne Hidalgo à prendre des mesures pour éviter que la situation ne se reproduise. La municipalité avait de son côté rappelé que la prise en charge des migrants relevait de la responsabilité de l'Etat. 

Fin avril, les élus PCF et Front de gauche ont proposé de créer un nouveau centre d'accueil pour migrants dans le Bois de Boulogne, sur une aire d'accueil initialement destinée aux gens du voyage. Les élus ont proposé de déposer un voeu en ce sens lors du prochain Conseil de Paris. Cette aire, jusque-là inutilisée fait partie des lieux mis à la disposition par la mairie de Paris pour accueillir les migrants du Millénaire. 

C. B