BFMTV

Migrants à Paris: Collomb annonce l'évacuation des campements et s’en prend à la mairie

1.017 personnes ont été évacuées du camp du Millénaire mercredi à  Paris.

1.017 personnes ont été évacuées du camp du Millénaire mercredi à Paris. - BFM Paris

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a confirmé ce mercredi l'évacuation "à bref délai" des campements de migrants à Paris. Craignant une situation qui se répète "indéfiniment", il appelle Anne Hidalgo à prendre des mesures.

L'évacuation des campements de migrants du nord de Paris n'est sans doute plus qu'une question d'heures. Dans un communiqué publié ce mercredi, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a confirmé qu'une opération d'évacuation sera menée "à bref délai". 

"Il s'agira de la 35e mise à l'abri depuis 2015, avec ainsi plus de 28.000 personnes prises en compte", rappelle le ministre. Plusieurs campements, dont celui du Millénaire dans le 19e arrondissement regrouperaient en tout jusqu'à 2.400 migrants actuellement. Le ministre de l'Intérieur reconnaît d'avance que cette nouvelle opération n'empêchera pas les campements de se reformer et charge la mairie de Paris.

"Cette situation se répétera indéfiniment si des mesures ne sont pas prises par les autorités locales pour éviter que les campements ne se reconstituent", estime Gérard Collomb.

Alors que "40% de la demande d'asile française" se concentre à Paris, le ministre déplore que la capitale ne compte "que 2% des places d'hébergement pour demandeurs d'asile".

L'Etat, "légalement responsable de l'accueil"

Depuis plusieurs semaines, Anne Hidalgo et le ministre de l'Intérieur se renvoient la balle sur les questions de l'évacuation des campements. Face à une situation de plus en plus préoccupante, la mairie de Paris a à plusieurs reprises appelé le gouvernement à agir.

"C'est l'Etat qui a les cartes en main: c'est lui qui est légalement responsable de l'accueil, de l'hébergement et de l'examen administratif des réfugiés", insistait-elle le mois dernier.

Anne Hidalgo, qui a décidé de se rendre tous les vendredis sur le campement du Millénaire a par ailleurs fait savoir qu'elle mettait six sites de la ville à disposition de l'Etat. 

D'après des confidences recueillies par RTL, Gérard Collomb ferait sciemment durer cette querelle. Il attendrait de la maire de Paris qu'elle demande elle-même administrativement les évacuations pour ne pas endosser le rôle de "méchant flic". Il assumerait aussi de chercher à lui mettre des bâtons dans les roues, à deux ans des municipales.

Carole Blanchard