BFMTV

Marcel Campion cesse ses activités foraines et se retire du marché de Noël à Paris

Marcel Campion devant la grande roue parisienne - Image d'illustration

Marcel Campion devant la grande roue parisienne - Image d'illustration - JOEL SAGET / AFP

Marcel Campion renonce à ses activités foraines et ne prendra pas part au marché de Noël prévu aux Tuileries cet hiver.

Le roi des forains rend sa couronne. Dans un communiqué, Marcel Campion annonce cesser ses activités foraines et se retirer du marché de Noël à Paris. Cette décision intervient après la révélation de propos homophobes que Marcel Campion avait tenus lors d'une réunion publique. 

"Afin de ne pas nuire ni à ma famille ni à ma profession foraine, j'ai décidé de cesser mes activités foraines personnelles et aussi de démissionner de mes activités au sein de l'association du Monde festif organisatrice de l'événement 'La magie de Noël' aux Tuileries pour les fêtes de fin d'année", indique Marcel Campion. 

A propos de la polémique autour de ses propos homophobes, Marcel Campion se défend. "Le parcours de ma vie prouve que je ne suis pas homophobe et je réitère mes excuses aux personnes que cela aurait pu blesser", ajoute-t-il. 

La grande roue en vente

Le forain a par ailleurs décidé de mettre en vente sa célèbre grande roue. L'année dernière, le Conseil de Paris avait fait le choix de ne pas renouveler son autorisation d'installation place de la Concorde.

La mairie de Paris avait précédemment fait de même pour le marché de Noël que Marcel Campion organisait depuis plusieurs années sur les Champs-Elysées, mettant en cause la qualité des animations proposées. 

"Je regrette fortement la disparition de ce que je considérais être le plus beau marché de Noël de France à Paris, comme celui des Champs-Elysées", insiste Marcel Campion dans son communiqué. 

Les municipales en ligne de mire? 

Pour autant, Marcel Campion ne semble pas vouloir complètement se retirer de la vie parisienne. Il explique désormais vouloir se consacrer "à d'autres activités comme au destin de la ville où je suis né et vécu toute ma vie".

Le forain a lancé il y a quelques mois son mouvement baptisé "Paris Libéré" en vue des élections municipales de 2020. Dans une interview au Parisien cet été, il indiquait disposer de 17 têtes de liste et se porter candidat dans le 1er arrondissement de la capitale.

Carole Blanchard avec AFP