BFMTV

Prise d'otage à la prison d'Arles: les gardiens en colère

BFMTV

Une cinquantaine de personnels de la maison centrale d'Arles, dans les Bouches-du-Rhône, manifestaient lundi matin matin devant la prison pour demander plus d'effectifs. Une colère qui fait suite à la prise d'otage d'un gardien par un détenu vendredi.

Selon le délégué régional UFAP, Khalid Belyamani, les manifestants, dont une majorité de gardiens de prison, ont bloqué dès 6 heures du matin la maison centrale, qui accueille uniquement des détenus condamnés à de lourdes peines, empêchant les voitures et les visiteurs de passer, et retardant "l'heure de la relève des personnels".

Les personnels de la prison arlésienne, située à la sortie d'Arles, dans une zone industrielle, demandent également des "moyens modernes" leur permettant de fouiller les détenus de manière plus efficace.