BFMTV

Manif pour tous: "la réaction des forces de l'ordre a été proportionnée et mesurée"

-

- - -

Pris à partie au cours du Conseil de Paris, ce lundi, au sujet de l'attitude des forces de l'ordre contre les participants à la manifestation anti-mariage homosexuel, dimanche, le préfet de police Bernard Boucault a défendu une réaction "proportionnée et mesurée" de la police.

Interpellé, ce lundi, lors du Conseil de Paris, par les groupes UMP et UDI sur les "violences" policières consécutives aux débordements de la manifestation anti-mariage homosexuel de dimanche, le préfet de police, Bernard Boucault, a répété et martelé que les forces de l'ordre ont agi proportionnellement aux provocations des manifestants.

"Je vous adresse solennellement les questions suivantes: sur l'ordre de qui et dans quel but avez vous mis en danger la sécurité de manifestants pacifiques en usant de moyens disproportionnés? Est-ce sur votre injonction que les forces de l'ordre ont usé de violences et ont fait usage de gaz lacrymogène sur des familles et des enfants?", l'a ainsi interrogé le président du groupe UMP, Jean-François Legaret.

|||sondage|||654

"Provocation"

"Compte tenu de la provocation à laquelle elles ont eu à faire face, la réaction des forces de l'ordre a été proportionnée et mesurée, avec le seul souci de faire respecter le droit", lui a rétorqué Bernard Boucault. "Nous sommes dans un Etat de droit", a-t-il appuyé.

Et de lancer: "Je regrette que les organisateurs n'aient pas fait preuve de l'esprit de responsabilité qu'on attend pour une manifestation de cette ampleur".


À LIRE AUSSI: >> Solène, militante à la Manif pour tous: "on a été surpris de recevoir des gaz lacrymogènes"