BFMTV

Les pompiers du Gard réclament des moyens et se mettent en grève

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Environ 250 pompiers ont manifesté ce lundi à Nîmes pour réclamer davantage de moyens humains et matériels, avant d'entamer une grève illimitée et d'envisager d'établir un campement devant la préfecture du Gard, a-t-on appris auprès du syndicat Sud Sdis Gard. 

"On espérait être entendus ce matin, ce n'est pas le cas, donc on rentre en grève illimitée, on va mettre en vente notre caserne sur le Bon coin et la déplacer devant la préfecture", a indiqué le secrétaire départemental du syndicat Sud du Sdis, Nicolas Nadal. "La continuité du service public sera assurée", a-t-il affirmé. 

Les soldats du feu qui ont subi plusieurs agressions ces dernières semaines à Nîmes, réclament "le renouvellement de 57 camions de feux de forêt et un budget conséquent pour recruter" du personnel, a-t-il ajouté.

Une activité en augmentation

"Ça devient de plus en plus compliqué de travailler dans ces conditions d'insécurité, on est à effectif constant depuis 2003 alors que l'activité a augmenté de 20%", a souligné le représentant syndical.

Une délégation a été reçue finalement par le président du Sdis du Gard et le directeur de cabinet du préfet, "sans annonces particulières", a regretté Nicolas Nadal.

S.Z avec AFP