BFMTV

28 radars routiers détruits ou vandalisés en Bretagne

BFMTV

Pas moins de 28 radars automatiques ont été détruits ou vandalisés en Bretagne depuis le début du mois, soit un quart de l'équipement installé en bord de routes dans les quatre départements bretons, a-t-on appris vendredi selon un décompte de l'AFP.

Sur ces 28 radars, 22 ont été incendiés et mis hors d'usage, a indiqué une source proche des autorités. D'autres ont pu être simplement recouverts de peinture et fonctionnent encore.

Sur les quatre préfectures concernées, seule celle d'Ille-et-Vilaine a accepté de communiquer sur le sujet, précisant que cinq radars avaient été détruits dans la nuit de jeudi à vendredi, quelques heures avant un déplacement à Rennes du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, sur fond de crise de l'agroalimentaire breton et de fronde anti-écotaxe.

Le quotidien Le Télégramme a fait état d'un communiqué adressé à sa rédaction de Lorient (Morbihan) revendiquant les quatre premières attaques au nom de "l'Argad Résistance Bretonne (ARB)". "Cette action dénonce l'application de taxes illégales par l'Etat français sur la nation bretonne", affirme le communiqué cité par le quotidien.

Ces destructions surviennent alors que cinq portiques écotaxe ont été détruits ou démontés en Bretagne ces dernières semaines, dans le cadre d'un mouvement de fronde antifiscale.

K. L. avec AFP