BFMTV

Lutte contre le Sida: la page Facebook d'Aides suspendue pendant 24h

Un des visuels de la campagne Révélation

Un des visuels de la campagne Révélation - Aides

L'association qui lutte contre le Sida a vu sa page Facebook suspendue, pendant 24 heures. Pour Antoine Henry, responsable communication, "c'est clairement une réaction aux actions récentes d'Aides", explique-t-il à BFMTV.com

Jeudi en fin d'après-midi, l'association Aides, fondée en 1984, a vu sa page Facebook suspendue pour 24h. Une réaction à leur nouvelle campagne de sensibilisation, raconte Antoine Henry, le responsable communication à BFMTV.com. Pourtant, ce ne sont pas ces clichés qui ont été signalées au réseau social. 

"Nous payons notre engagement"

Les photos prises en noir et blanc présentent des couples hétéros et homos, nus, faisant du sport. "Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre. Mais pas le virus du sida", indique le slogan.

Cette campagne de prévention lancée par Aides a beaucoup fait réagir. A tel point que le compte Facebook de l’association a été suspendu pendant 24 heures, suite à des "signalement malveillants", dénonce l'association. 

"C'est la première fois que nous sommes suspendus pour une période aussi longue. Il est évident que nous payons notre engagement de ces dernières semaines", raconte son responsable communication, Antoine Henry.

Aides a ouvertement soutenu la campagne de prévention lancée par le gouvernement. Ces affiches destinées aux couples homosexuels avaient été dégradées par un militant de la Manif pour tous. Depuis, plusieurs maires de droite ont essayé de faire interdire cette campagne de prévention et Marisol Touraine a porté plainte.

Quelques jours après, l’association Aides a donc lancé sa campagne. Plus osée, elle n’est diffusée que sur le web. Et pour éviter la censure de Facebook, un carré blanc est ajouté sur le bassin des modèles.
L'association Aides a diffusé quatre photos pour changer le regard sur les personnes séropositives, quelques jours après une polémique sur une campagne de prévention du ministère de la Santé.
L'association Aides a diffusé quatre photos pour changer le regard sur les personnes séropositives, quelques jours après une polémique sur une campagne de prévention du ministère de la Santé. © Capture d'écran Facebook / Aides

Deux vieilles photos de femmes topless signalées

Mais, ce ne sont pas ces photos-ci qui ont été signalées au réseau social. 

"Des petits malins se sont amusés à remonter notre flux d'actualité et ont trouvé deux photos avec des femmes topless. Ce sont ces photos-là qui ont été signalées."

La première, en noir et blanc, montre une femme allongée, seins nus. Elle illustre le témoignage d'une femme séropositive. La seconde était une photographie de manifestation, prise par l'association Aides et sur laquelle une ou plusieurs femmes étaient topless, relate Antoine Henry. 
Image signalée sur la page Facebook de Aides
Image signalée sur la page Facebook de Aides © Aides

Pour autant, souligne ce militant, ces signalements massifs sont une réaction aux prises de positions de l'association. 

"La levée de boucliers est beaucoup plus importante que d'habitude. Il est vrai que ces attaques reviennent souvent, mais pas avec une telle violence. Là, on est dans un contexte de crispation extrême, comme si une vague de puritanisme c’était abattue sur la France". 

Vendredi soir, le compte Facebook de l’association a été restauré. 
Elodie Hervé