BFMTV

Lubrizol: des agriculteurs déversent du lait devant la préfecture de Rouen

Un drapeau de la FNSEA qui demande la fin de l'arrêté (photo d'illustration)

Un drapeau de la FNSEA qui demande la fin de l'arrêté (photo d'illustration) - SEBASTIEN BOZON / AFP

Malgré des analyses optimistes, 280 producteurs de lait sont toujours concernés par l'arrêté préfectoral en Seine-Maritime bloquant leurs productions.

Demandant la fin de l'arrêté préfectoral publié après l'incendie de l'usine Lubrizol, plus de 30 agriculteurs se sont réunis devant la préfecture de Seine-Maritime à Rouen. Ils y ont répandu une centaine de litres de lait ce vendredi soir, d'après nos confrères de France bleu Seine-Maritime ce samedi.

Les productions agricoles de 112 communes ont été bloquées par un arrêté préfectoral ce 28 septembre, en attendant des "garanties sanitaires", selon un communiqué.

Après les derniers résultats optimistes, le ministre de l'Agriculture avait évoqué la possible fin de l'arrêté ce samedi, sans finalement donner suite.

"Je comprends le principe de précaution mais on nous a annoncé plus de 230 analyses qui sont bonnes!", revendique Patrice Faucon, président de la FNSEA du département.

"Je ne peux pas attendre lundi"

En signe de protestation, plus de 30 agriculteurs ont déversé une centaine de litres de lait devant la préfecture à Rouen. 

"J'ai jeté 20.000 litres de lait depuis le début de l'arrêté. Si l'on attend deux jours, ce sera quasiment 4500 litres de laits de plus pour moi. Je pense atteindre les 10.000 euros de pertes. Je ne peux pas attendre lundi", déplore Bruno Ledru, un agriculteur situé à 15 kilomètres de Rouen.

280 producteurs de lait sont concernés par l'arrêté en Seine-Maritime.

Des agriculteurs avaient déjà déversé du lait fin septembre, selon une vidéo publiée sur Twitter. 

Alexandra Jaegy