BFMTV

Les prix des carburants repartent à la hausse

-

- - -

Les prix des carburants repartent à la hausse. Les mesures annoncées par le gouvernement n'auraient donc porté leurs fruits que quelques jours.

Les prix à la pompe ont augmenté la semaine dernière, amenuisant les effets des mesures prises fin août par le gouvernement contre le s prix élevés des carburants, selon les relevés hebdomadaires publiés ce lundi par le ministère de l'Ecologie et de l'Energie.

Le prix du gazole est remonté d'environ un demi centime, à 1,4036 euro le litre et, côté essence, le SP95 et le SP98 ont tous deux pris un peu moins d'un centime, à 1,5936 euro et 1,6512 euro respectivement, selon les moyennes nationales compilées par la Direction générale de l'énergie et du climat.

Les chiffres du gouvernement sous-estimés ?

Mais pour le site internet Carbeo, la hausse est plus importante. Le site spécialisé a constaté la semaine dernière que le prix du gazole aurait augmenté en moyenne de 1,4 centime par litre, celui du sans plomb 95 jusqu'à 1,9 centime par litre.

Durant la semaine où ces mesures avaient été mises en oeuvre, les prix à la pompe avaient reculé globalement de 6 centimes, d'après les relevés du ministère de l'Ecologie.

Ces mesures doivent s'appliquer pendant trois mois, le temps pour le gouvernement de mettre en place un dispositif pérenne contre la cherté des carburants (sans doute sous la forme d'aides ciblées).

Les prix dépendent des cours du brut et de l'euro

Le mode d'action retenu (au lieu du blocage des prix, qui avait été prôné par François Hollande avant son élection) fait qu'en cas d'emballement des cours du brut, ou de forte dépréciation de la valeur de l'euro (qui renchérirait mécaniquement les importations de pétrole, payées en dollar), les prix à la pompe se remettront à flamber de plus belle.

Le prix du gazole avait atteint en août un sommet jamais atteint auparavant, à 1,4592 euro, et ceux des prix de l'essence avaient tutoyé leurs pics respectifs datant du mois d'avril.

Vidéo : Kelly Laffin, Benoit Ruiz et Vincent Deby

MB et BFMTV ET AFP