BFMTV

Les 10 règles d'or pour ne pas commettre d'impair lors du dîner du réveillon

Comment éviter une faute de goût à table lors des fêtes de fin d'année? BFMTV a pris une leçon de bonnes manières et vous explique tout ce qu'il faut faire et ne pas faire. Les arts de la table n'auront désormais plus de secret pour vous.

Afin d'éviter toute erreur de mauvais goût lors les fêtes de fin d'année, BFMTV est allée prendre une leçon de bonnes manières avec deux spécialistes. Voici les 10 règles d'or qui vous feront passer des fêtes sans commettre le moindre impair.

1 - Cadeau ou pas de cadeau?

En principe: on n'apporte pas de cadeau lorsque l'on est invité. "La première raison: vous mettez l'hôte dans une situation délicate", remarque Jérémy Côme, expert en bonnes manières. "Admettons que vous apportiez un cadeau d'une grande maison, il n'a peut-être pas les moyens de rendre ce cadeau." Et si vous apportez une bouteille de vin, le problème reste entier.

"Quand vous avez préparé votre dîner, vous avez déjà prévu le vin. Si un invité apporte une bouteille de bourgogne et que du bordeaux est prévu, ça risque de ne pas marcher."

Mais si une bouteille fraîche est offerte, il est d'usage de la servir. Et contre toute attente, "on n'apporte pas de champagne", maintient Jérémy Côme. "Si vos hôtes n'en ont pas prévu, cela peut les mettre dans une situation délicate."

2 - Positionner verres et couverts

Règle d'or pour placer les couverts convenablement: ceux pour l'entrée doivent être positionnés vers l'extérieur et ceux du plat vers l'intérieur de l'assiette. Les fourchettes à gauche - les dents tournées vers la nappe - et les couteaux à droite. Les couverts du fromage et du dessert sont quant à eux positionnés au-dessus.

Pour les verres: "Le verre à eau se place côté fourchettes, ensuite le vin rouge puis le verre à vin blanc", poursuit Sébastien Talon. Autre subtilité: servir de l'eau plate avant que les convives ne prennent place.

"Le verre d'eau est toujours servi avant que les invités ne passent à table, car si quelqu'un a un médicament à prendre, il n'attirera pas l'attention sur la maladie ou le problème qu'il traverse. Il pourra prendre son médicament discrètement", précise Jérémy Côme. "On essaie de mettre les convives dans une situation de bien-être."

Et préférer de l'eau plate, l'eau pétillante peut compliquer la prise d'un médicament. Dans un second temps, de l'eau gazeuse peut être proposée durant le repas.

3 - Placer les invités

Autre opération d'importance: le placement des convives. "Les personnes qui reçoivent se mettent au centre avec à leur droite et à leur gauche les personnes importantes", explique Sébastien Talon. "En bout de table: les enfants ou les plus jeunes."

4 - Les mains sur la table

Pour commencer la dégustation, les invités doivent attendre que la maîtresse de maison donne le signal en commençant son plat. Et pendant le repas, pas de coudes sur la table. "On pose les mains, on les montre", ajoute Sébastien Talon. "Quant à l'art de savourer le vin, à déguster bien entendu avec modération: il ne faut pas se pencher sur le verre mais porter le verre aux lèvres". 

5 - Pas de tartines de foie gras

Spécialité des fêtes de fin d'année: le foie gras. À ne surtout pas étaler. "J'en vois beaucoup trop qui prennent le couteau, qui l'étalent et croquent dans un morceau de pain", s'indigne Jérémy Côme. "Ce n'est pas du pâté, c'est précieux. Le foie gras se déguste à la fourchette, on le porte à la bouche, éventuellement accompagné d'un petit morceau de pain, brioche ou pain d'épices."

6 - Interdiction de saucer son assiette

À table, le pain se rompt à la main. "Le placer à gauche, c'est la tradition", poursuit Jérémy Côme. "Si on veut vraiment être chic: à même la nappe à midi et dans une sous-tasse ou une petite assiette à pain le soir, c'est plus protocolaire et plus festif."

Et même si la sauce est délicieuse, une règle d'or: "On ne sauce pas son assiette, c'est très important, ni avec la main, ni en piquant avec sa fourchette".

7 - Pas plus de trois fromages pour les invités 

Autre règle pour le fromage: un plateau bien garni pour ceux qui reçoivent. Mais pour les invités, on ne se sert que de trois fromages différents, en part raisonnable. Pas plus.

"Le plateau ne repasse jamais car c'est le seul plat que la maîtresse de maison n'aura pas préparé", ajoute Jérémy Côme. "Et vous jeter sur le plateau de fromage signifierait que ce n'était pas très bon avant ou alors pas assez copieux."

8 - Ne pas couper le gâteau

Quant au gâteau: interdiction de le couper. "Le dessert ne se partage jamais", insiste Jérémy Côme. "Quand la personne se sert une part, elle passe le gâteau et chacun se sert une part en ayant quand même l'éducation de regarder que le dernier en ait. Mais on n'impose pas une part de dessert aux invités. C'est un des plats que l'on peut refuser."

9 - Pas de nouvelle recette le jour J

Autre conseil de prudence: ne pas tenter de nouvelle recette le jour J.

"C'est le meilleur moyen pour que ça se passe très mal", s'amuse Sébastien Talon, professeur de savoir-vivre de La Belle École, qui propose des cours en groupe ou individuels afin de maîtriser pour bien recevoir et être-reçu. "Ou parce que vous étiez stressés, parce que vous avez tellement voulu bien faire, justement rien ne se passe comme vous voulez. Restez dans vos classiques."

10 - "Bon appétit" à proscrire

Enfin, pas question de dire "bon appétit". Car cette expression signifie "bonne digestion". "On ne dit pas bon appétit", confirme Jérémy Côme. "Cela appelle l'intimité, c'est le mot à bannir. 'Bon déjeuner', 'bon dîner', mais surtout pas ça." Préférer ainsi un "bonne dégustation". De quoi passer de belles fêtes.
Céline Hussonnois-Alaya avec Magali Chalais