BFMTV

Le futur premier marié homo de France: "Demain, tout ira bien"

Vincent Autin, futur premier marié homosexuel de France, à Montpellier le 28 mai 2013.

Vincent Autin, futur premier marié homosexuel de France, à Montpellier le 28 mai 2013. - -

Vincent Autin dira oui à Bruno Boileau ce mercredi à Montpellier. A la veille de ce mariage historique qui a divisé une partie de l'opinion publique, il fait part de son état d'esprit.

Mercredi à 17 heures, Vincent Autin et son compagnon deviendront les premiers mariés homosexuels de France. Depuis le parvis de la mairie de Montpellier, il a livré ses dernières impressions sur BFMTV. A la veille de cette cérémonie historique, il s'est dit plutôt joyeux et ne craint pas de débordements.

Militant de l'association LGBT, il ne voit pas son mariage comme un acte politique mais avant tout comme un "acte d'amour". " Je suis un militant mais je ne suis pas un homme politique. Je fais du militantisme dans l'objectif que notre pays soit toujours plus moderne", explique-t-il.

"Un esprit de fête"

Vincent Autin s'est dit confiant sur la bonne tenue de l'événement alors qu'un dispositif de sécurité a été mis en place par crainte d'actions des opposants au mariage pour tous. "Nous pensons que demain tout ira bien, que majoritairement les gens seront là dans un esprit de fête", a-t-il précisé.

Il a confirmé que Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, sera présente lors de la cérémonie à titre personnel. La ministre de la Famille Dominique Bertinotti ne devrait pas venir. "Il n'y a aucune déception. Chacun est libre de venir ou pas", a-t-il indiqué.

"La loi rentrera dans les mœurs"

Interrogé sur l'adoption, il a fait savoir que "la question de fonder une famille s'est posée bien avant le mariage. Nous irons faire les papiers nécessaires pour que nous puisons, je l'espère, adopter le plus vite possible mais là aussi toutes les familles sont égales face au long parcours qui nous attend."

Revenant sur le débat national qu'a soulevé l'adoption de la loi sur le mariage pour tous il a conclu: "Je pense que cette loi rentrera dans les mœurs parce que c'est vraiment une avancée significative et majeure dans notre pays. Comme pour le Pacs, dans dix ans, personne ne reviendra en arrière".


A LIRE AUSSI: >> Le tout premier mariage homosexuel célébré mercredi à Montpellier

>> Vincent et Bruno, futurs premiers mariés: "Un mariage d'amour"

>> Premier mariage homo: Vallaud-Belkacem présente "avec l'accord" d'Ayrault

>> Mariage homo: Barjot appelle "à ne pas perturber les cérémonies"

Elise Maillard