BFMTV

La mortalité routière a augmenté de près de 9% le mois dernier

-

- - -

Les autorités viennent de dévoiler les statistiques de la sécurité routière pour le mois dernier.

Le nombre de morts sur les routes en janvier a augmenté de 8,9% par rapport à janvier 2016, a annoncé vendredi l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), soulignant qu'il y avait eu moins d'accidents, moins de blessés mais davantage de morts.

"257 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en janvier 2017, contre 236 en janvier 2016, soit une augmentation de 8,9%", précise l'ONISR dans un communiqué, portant ainsi le nombre de morts sur les routes à 3.490 au cours des douze derniers mois (+1,6%).

De mauvaises statistiques mais des réalités contrastées

Mais ce chiffre recouvre "des réalités contrastées selon les catégories d'usagers: tandis que les mortalités des automobilistes et des motocyclistes sont plutôt stables en moyenne sur les douze derniers mois, celles des piétons et des cyclistes connaissent une forte hausse (respectivement +18% et +12%)", précise l'observatoire. Et la mortalité des cyclomotoristes est en forte baisse (-22%).

La mortalité des 18-24 ans, "orientée à la baisse", retrouve le niveau d'il y a deux ans, le plus bas enregistré, alors que celle des personnes âgées de 65 ans ou plus est en hausse quasi continue depuis trois ans, selon le communiqué. 

Janvier a été marqué "par des carambolages meurtriers dus à la présence de brouillard et à une vitesse excessive", souligne l'ONISR, qui appelle, "au moment des grands chassés-croisés des vacances de février", à une "extrême prudence" sur les routes en cas de météo instable. En 2016, le nombre de morts sur les routes a été en légère hausse (+0,2%), avec 3.469 décès. C'était la troisième année consécutive d'augmentation, une première depuis 1972.

R.V. avec AFP