BFMTV

35 heures à l'AP-HP: l'épreuve de force continue avec une nouvelle grève

Après une réunion avortée avec le directeur général, Martin Hirsch, l'intersyndicale appelle à une grève "massive".

Après une réunion avortée avec le directeur général, Martin Hirsch, l'intersyndicale appelle à une grève "massive". - Kenzo Tribouillard - AFP

La colère s'amplifie à l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris contre le projet de réforme des 35 heures du directeur général Martin Hirsch, avec une nouvelle journée de mobilisation, jeudi, à l'appel des syndicats qui en réclament le "retrait pur et simple".

Après une réunion avortée, mardi, avec Martin Hirsch, l'intersyndicale a appelé les agents de l'AP-HP à une grève "massive", une semaine après la première, et prévu un nouveau rassemblement devant le siège de l'AP-HP à partir de 11h00. "Bien évidemment, nous recevrons les syndicats jeudi", a assuré de son côté la direction de l'AP-HP.

Martin Hirsch a "toute la confiance" de la ministre de la Santé

La grève du 21 mai avait été suivie par 50% des agents, selon les syndicats, 34% selon la direction. Si le directeur général "ne nous entend toujours pas, on a prévu d'aller plus loin et d'aller voir ses tutelles. C'est bien Marisol Touraine qui donne sa feuille de route à monsieur Hirsch", dit à l'AFP Olivier Youinou (SUD Santé).

La ministre de la Santé a assuré à plusieurs reprises que le directeur général avait toute sa "confiance" pour négocier. Des négociations sur le projet de réorganisation du temps de travail des 75.000 personnels (hors médecins) des 38 hôpitaux de l'AP-HP avaient été initialement envisagées ce jeudi.

la rédaction avec AFP