BFMTV

Grève, gilets jaunes, blocage sur les autoroutes: à quoi faut-il s'attendre ce week-end?

Gilets jaunes à Marseille le 5 décembre 2019

Gilets jaunes à Marseille le 5 décembre 2019 - CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Après la démonstration de force réalisée jeudi par les opposants à la réforme des retraites et avant une nouvelle journée d'actions prévue pour mardi, à quoi faut-il s'attendre ce week-end?

Au lendemain de la première journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, qui a rassemblé au moins 800.000 personnes partout en France, selon le ministère de l'Intérieur, et 1,5 million pour la CGT, des secteurs entiers de l'économie tournent encore au ralenti. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter: l'intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU et quatre organisations de jeunesse ont appelé ce vendredi à une nouvelle journée de grèves et de manifestations mardi. Une question demeure: à quoi s'attendre ce week-end, entre ces deux grands rendez-vous?

La situation n'est pas censée s'améliorer dans les transports en commun, notamment en Île-de-France avec la RATP et les Transilien. De nouveaux appels à manifester ont été lancés par les syndicats, notamment par la CGT qui a annoncé qu'elle manifestera ce samedi à Paris "contre le chômage et la précarité!".

Nouvelle donnée à prendre en compte: plusieurs transporteurs routiers doivent organiser des blocages sur les infrastructures autoroutières, avec la lise en place de barrages filtrants à partir de ce samedi.

Plusieurs rassemblements annoncés à Paris 

Un éventuel regain de mobilisation des gilets jaunes, revigorés par les actions de jeudi, sera particulièrement scruté. Très peu d’informations ont fuité pour l'heure sur ce que les gilets jaunes considèrent comme leur "acte 56". Ce qui contraste fortement avec la communication initiale du mouvement, à grands coups d'événements organisés sur les réseaux sociaux. "Les gens se sont structurés et s'organisent désormais en dehors des réseaux sociaux", avait justifié à ce titre une figure des protestataires, Maxime Nicolle, interrogé par Le Parisien.

L’agenda alternatif de la région parisienne, Démosphère a tout de même annoncé plusieurs rassemblements ce samedi. "Le peuple uni", suivi par 34.000 personnes sur Facebook organise une manifestation ce 7 décembre "dans la continuité de l’appel à la grève illimitée du 5 décembre initiée par les agents de la RATP". Le groupe demande aux gilets jaunes, écologistes, femmes, syndicats…de se joindre au cortège. Ni l’itinéraire, ni le rendez-vous n’ont été communiqué pour le moment.

Toujours à Paris, un autre rassemblement organisé par des gilets jaunes doit partir de Bercy dans le 12ème arrondissement de Paris à 11h30. Le cortège traversera le quai d’Austerlitz, l’avenue des Gobelins, la place Denfert-Rochereau, pour arriver à la Porte de Versailles dans le 15ème arrondissement à 18 heures. Un autre groupe encadré Ultimatum GJ Mondial a annoncé qu'il se rendrait samedi à l’Élysée, lieu désormais verrouillé chaque samedi par un important dispositif policier.

Des rassemblements en région

En région, le groupe de gilets Jaunes "les Réfractaire du 80" ont annoncé qu’une manifestation aura bien lieu ce samedi à Amiens, depuis la maison de la culture. Les enseignants et la CGT sont appelés à rejoindre le cortège.

Une manifestation est également prévue à Marseille, à l’appel de la CGT, en présence de Jean-Luc Mélenchon. À Bordeaux, le syndicat donne rendez-vous à 14h sur la place de la Bourse, dans le centre-ville. 

Un cortège gilets jaunes est attendu à 13h30 à Strasbourg. 

Un week-end galère dans les transports

La RATP n'a pour le moment publié les prévisions détaillées que pour le samedi 7 décembre sur son réseau de métro. Cependant, elle a également indiqué que le trafic sera très perturbé sur l'ensemble de ses lignes tout le week-end et lundi. 

Les lignes 1 et 14 circuleront normalement. Les lignes 3 (Pont de Levallois et Havre-Caumartin), 4 (plusieurs stations fermées selon la RATP), 7 (plusieurs stations fermées, selon la RATP), 8 (Créteil Pointe du Lac et Reuilly-Diderot) et 9 (Nation-Mairie de Montreuil) : 1 métro toutes les 5 mn, de 13h00 à 18h00. Les lignes : 2, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12, et 13 seront totalement interrompues.

La SNCF prévoit 1 TGV sur 10 en moyenne, 15 % de Transilien en Ile-de-France et les RER A et B circuleront uniquement entre 13h et 18h, avec 1 train sur 2.

Il y aura 30 % de TER en régions, essentiellement assurée par les bus. Le trafic des Intercités et le trafic international seront également "très perturbés". 

Romane Ganneval