BFMTV

Grâce de Jacqueline Sauvage: Muriel Robin s'adresse aux hommes battant leur femme

A gauche, l'actrice Muriel Robin.

A gauche, l'actrice Muriel Robin. - BFMTV

L'actrice Muriel Robin s'est exprimée ce jeudi sur BFMTV après la libération de Jacqueline Sauvage, qui avait été condamnée à 10 ans d'emprisonnement pour le meurtre de son mari violent.

Un meurtre qui "vaut pour toutes les autres femmes" battues. Muriel Robin a commenté ce jeudi sur BFMTV l'affaire Jacqueline Sauvage. Pour l'actrice, la libération de cette mère de famille âgée de 69 ans pourrait "réveiller encore plus de colère" chez les hommes battant leur compagne, "en sentant que derrière ça ne va peut-être plus aussi bien se passer".

"A eux, s'ils m'écoutent, je leur dis calmez-vous, ne vous énervez pas, on fait juste en sorte de sauver des vies parce qu'on parle de vie ou de mort", a-t-elle lancé à leur adresse.

Muriel Robin a également affirmé son soutien envers ces femmes victimes de violences conjugales, en disant "penser à elles". "Il y a entre 120 et 130 femmes par an qui n'ont peut-être pas eu la possibilité de pouvoir tuer ou se défendre et qui sont mortes", a assuré la comédienne.

François Hollande, "super Père Noël"

Jacqueline Sauvage a pu sortir de prison ce mercredi en fin d'après-midi après avoir été totalement graciée par le président de la République. Muriel Robin a qualifié le chef d'Etat de "super Père Noël", une "phrase légère dans un dossier qui est tout sauf léger", a-t-elle précisé.

"On peut rire en disant que c'était bien, qu'il n'avait pas le bonnet avec le pompon car le bonnet ne va à personne", a-t-elle ensuite lancé avec un sourire.

L'artiste s'est aussi mise à la place des magistrats vivant une situation "inconfortable".

Julie Breon