Image du film de François Ozon, "Grâce à Dieu"
 

La défense du père Preynat, mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs, demande le report de la sortie du long-métrage au nom du respect de la présomption d'innocence. Le nom de l'ancien prêtre, qui n'a pas encore été jugé, est cité dans le film.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire