BFMTV

Gilets jaunes: 60.000 policiers et gendarmes déployés pour le 23e samedi de mobilisation

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner aux côtés du préfet de police de Paris Didier Lallement le 19 avril 2019.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner aux côtés du préfet de police de Paris Didier Lallement le 19 avril 2019. - BFMTV

Le ministre de l'Intérieur s'attend à un mouvement important de casseurs ce samedi, et a ainsi prévu la mobilisation de 60.000 policiers et gendarmes.

"Plus de 60.000 policiers et gendarmes seront mobilisés dans toute la France" samedi pour le 23e week-end de mobilisation des gilets jaunes, a annoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner ce vendredi matin. Il s'attend à un mouvement important de casseurs "à Toulouse, à Montpellier, à Bordeaux par exemple, mais tout particulièrement à Paris".

La mission des forces de l'ordre, "elle est constante: assurer la sécurité des Français et garantir la liberté de manifester sans danger", a lancé le ministre lors d'une conférence de presse.

Christophe Castaner a également demandé aux forces de l'ordre de faire preuve "du même courage, du même professionnalisme et de la même exemplarité", que les semaines précédentes.

Les manifestations interdites sur plusieurs lieux

Les manifestations seront interdites aux abords de Notre-Dame de Paris, après l'incendie de la cathédrale. L'interdiction sera en vigueur toute la journée de samedi, dans un périmètre qui comprend essentiellement l'île de la Cité, sur laquelle se trouve la cathédrale, et ses abords immédiats, a expliqué la préfecture dans un communiqué.

Comme chaque samedi depuis plusieurs semaines, les Champs-Élysées et les abords du palais de l'Élysée seront également interdits à la manifestation.

Salomé Vincendon