BFMTV

Gare Montparnasse: retour sur plus d'une année d'incidents en série

Le trafic est perturbé ce jeudi en gare de Paris Montparnasse (Photo d'illustration)

Le trafic est perturbé ce jeudi en gare de Paris Montparnasse (Photo d'illustration) - Bertrand GUAY / AFP

La panne et les retards de ce jeudi s'ajoutent à différents incidents qui ont touché la gare parisienne ces derniers mois.

Ce jeudi, la SNCF a demandé aux voyageurs ayant prévu de se déplacer jeudi en TGV entre Paris et l'arc Atlantique de reporter leur trajet, à la suite d'incidents qui ont provoqué d'importants retards à la gare Montparnasse, qui accueille quotidiennement plusieurs dizaines de milliers de voyageurs. 

Si les causes exactes de l'incident ne sont pas encore précisément connues, un défaut d'alimentation électrique survenu dans la matinée serait à l'origine des retards, indique la SNCF.

Ce n'est pas la première fois que la gare parisienne est victime de tels incidents. Depuis maintenant plus d'un an et demi, les voyageurs ont du faire face à de multiples retards.

Incendie à Issy-les-Moulineaux

Fin juillet dernier, un incendie s'était déclaré dans un transformateur électrique à hauteur d’Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine, provoquant de "très fortes perturbations" sur le trafic ferroviaire au départ de la Gare Montparnasse. 

En pleine période de départs en vacances et de chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, plusieurs milliers de voyageurs avaient dû remettre leur voyage, le trafic n'ayant pu revenir à la normale avant plusieurs jours.

Le trafic des transiliens avait également pâti de cette panne, puisque des allongements de parcours d’une demi-heure avaient été signalés dans la journée de dimanche.

"Bug" informatique

En juillet 2017, quasiment jour pour jour un an avant les événements de 2018, une panne électrique dans le secteur de Vanves-Malakoff avait complètement paralysé le trafic, provoquant des scènes de chaos au cours desquels les vacanciers, mécontents, avaient haussé le ton.

"Le trafic ne pourra pas revenir à la normale aujourd'hui puisque dès qu'on fait circuler les trains, on ne peut plus mener d'investigations", avait alors déclaré Rachel Picard sur les ondes d’Europe 1. Ce jour-là, aucun train n’avait pu circuler jusqu’à 14h30, les départs reprenant de manière parcellaire dans l’après-midi. A la suite d’un travail des équipes de la SNCF durant la nuit, le retour à la normale avait été prévu pour le lundi matin.

A l'époque, un tel incident avait poussé la ministre des Transports, Elisabeth Borne, à demander à la SNCF de se pencher en particulier sur la "révision des règles de gestion du trafic" pour permettre une meilleure reprise des circulations en cas d'incident, et sur un "calendrier précis d'amélioration du système d'information des voyageurs pour le rendre plus réactif et plus cohérent."

Touchée par le conflit social de 2018

Dans un autre contexte, la Gare Montparnasse avait également été touchée par le conflit social qui opposait la SNCF et les cheminots. Des syndicalistes de Sud-Rail avaient fait irruption dans le bâtiment début mai dernier, munis de fumigènes, créant un léger mouvement de panique. Les CRS avaient dû intervenir dans un climat tendu.

Hugo Septier