BFMTV

Femme tuée par des chiens en forêt: le village d'Élisa Pilarski sous le choc après sa "mort affreuse"

Le corps de la jeune femme, morte à la suite de plusieurs morsures, a été retrouvé samedi dans une forêt de l'Aisne. Les habitants de son village, dans le Béarn, sont sous le choc.

"C’est affreux… Affreux. Tout le monde est atterré." Le village de Rébénacq est plongé en plein deuil depuis la mort d’Élisa Pilarski, attaquée par des chiens lors d’une promenade dans la forêt de Retz, dans l'Aisne. "Sa mort est tragique, c’est une catastrophe", réagit une habitante de cette commune, dont la jeune femme était originaire, au micro de BFMTV. Sa famille est ici bien connue: sa mère y tient une épicerie sur la place de la mairie.

"La dernière fois que je l’ai vue, elle descendait de voiture et m’a fait un grand un signe du bras avec un sourire. Je garderai cette image d’elle", glisse Alain Sanz, le maire du village, les larmes aux yeux.

Le corps de cette femme, âgée de 29 ans et enceinte de 6 mois, a été retrouvé samedi par son compagnon près d’un sentier en forêt de Retz où elle était allée promener son chien et où se tenait au même moment une chasse à courre. Elle l’avait appelé pour "lui signaler la présence de chiens menaçants", selon le parquet. D’après les premières analyses, elle a été victime d’une "hémorragie consécutive à plusieurs morsures aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête".

"Elle faisait des balades tous les jours"

A Rébénacq, ce drame est sur toutes les lèvres. Pour l’oncle d’Elisa Pilarski, la douleur est grande: "J’avais 18 ans quand elle est née. C’était ma princesse", livre-t-il sur notre antenne. Vincent Labastarde décrit une future maman discrète, timide et souvent plus à l’aise avec les animaux qu’avec les humains.

"Son chien dormait avec elle, tous les jours elle faisait des balades mais plutôt en fin de journée pour ne pas trop croiser de gens avec des chiens sans laisse, car elle en avait peur", raconte-t-il.

Les chiens de la chasse à courre sont-ils à l’origine de cette attaque? L’information judiciaire ouverte contre X pour "homicide involontaire par maladresse (…) résultant de l'agression commise par des chiens" devra le déterminer.

Stéphanie Zenati, Sébastien Savoy avec Ambre Lepoivre