BFMTV

Stage de remise à niveau avant la 6e, études dirigées: le projet de Blanquer pour le collège

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, le 31 mai 2017 à l'Élysée

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, le 31 mai 2017 à l'Élysée - Stéphane de Sakutin-AFP

Redoublement, place plus importante pour la musique, stages d'été à la fin du CM2 ou encore études dirigées: le nouveau ministre de l'Éducation nationale a précisé son projet pour le collège.

Le nouveau ministre de l'Éducation nationale dessine les contours de son projet pour l'école. Dans une interview au Parisien-Aujourd'hui en France publiée ce jeudi, Jean-Michel Blanquer a donné des précisions quant au programme pour le collège qu'il compte mettre en œuvre à la tête de la Rue de Grenelle.

Des stages d'été de remise à niveau avant la 6e

S'il a confirmé que le redoublement serait à nouveau "autorisé" dès la rentrée prochaine, Jean-Michel Blanquer a également annoncé que les élèves de CM2 qui en auraient besoin pourraient bénéficier de stages d'été avant l'entrée en classe de sixième. Un soutien gratuit qui serait mis en place "dès cette année" et "sur la base du volontariat". Ces stages, a-t-il assuré, "seront centrés sur le français et les maths".

"Ces stages d'une semaine seront proposés fin août au moins en éducation prioritaire, et si possible plus largement. Ce seront des enseignants volontaires, rémunérés sur la base d'heures supplémentaires, qui les assureront (...) dans les collèges."

Des études dirigées au collège

Concernant le collège, Jean-Michel Blanquer a également évoqué la mise en place d'études dirigées. 

"Oui, il faut des devoirs, y compris au primaire. Mais on sait aussi que cela peut renforcer les inégalités. Pour résoudre ce problème, les devoirs pourront être faits à l'école et au collège. Et on commence par le collège."

Sur ce sujet, le ministre de l'Éducation nationale a précisé que les établissements auront recours "à des professeurs volontaires payés en heures supplémentaires et à des assistants d'éducation" mais aussi plus largement aux volontaires. Il a lancé un appel plus large "à tous les étudiants ou jeunes diplômés qui ont envie de s'investir" mais aussi "un grand appel, au travers du service civique, pour accompagner les élèves dans leurs devoirs et leur permettre de mieux réussir".

  • Une place plus importante pour la musique

Jean-Michel Blanquer a également fait part de son intention de développer l'apprentissage de la musique, dont il juge la place "insuffisante en France". "Je compte notamment faire en sorte qu'il y ait des chorales dans toutes les écoles et collèges", a-t-il annoncé, ajoutant qu'il comptait aussi "encourager les pratiques instrumentales et les concerts".

"On fera la rentrée en musique, dans un maximum d’endroits dès cette année, en mobilisant les élèves de l'année précédente ou des orchestres extérieurs."

La semaine de quatre jours

En début de semaine, le ministre de l'Éducation nationale avait également précisé les modalités de retour à la semaine de quatre jours pour les écoles primaires.

"S'il y a un consensus entre les conseils d'école et les communes, ils font une proposition, et l'inspecteur d'académie, donc le représentant de l'Éducation nationale, donne, ou pas, son feu vert", a déclaré le ministre sur Europe 1

Jean-Michel Blanquer a cependant précisé que la plupart des grandes villes conserveraient à la rentrée 2017 l'organisation actuelle. Les communes n'ont donc pas toute liberté pour imposer leur choix. "Le but n'est pas de revenir sur ce dossier-là. Il est de dire que des gens sont aujourd'hui insatisfaits, localement (...) et j'espère que c'est une minorité", a-t-il ajouté, ouvrant donc "la possibilité, surtout pour la rentrée 2018, d'avoir le choix entre différentes formules".

Céline Hussonnois-Alaya