BFMTV

Rhône: 45 directeurs d'écoles refusent de rouvrir leurs établissements le 11 mai

Une cour d'école fermée au Crès, près de Montpellier, le 12 mars 2020 (photo d'illustration)

Une cour d'école fermée au Crès, près de Montpellier, le 12 mars 2020 (photo d'illustration) - Pascal Guyot-AFP

Dans un communiqué, les directeurs estiment que les conditions de réouverture des écoles sont "irréalistes, inapplicables et parfois dangereuses".

La réouverture des écoles le 11 mai souhaitée par le gouvernement ne cesse de gagner en opposants. Ce mercredi, ce sont 45 directeurs d'école du Rhône qui ont signé un texte stipulant qu'ils s'opposent à la réouverture de leurs établissements scolaires lundi prochain. 

"Nous directeurs, constatons que les conditions de la réouverture des écoles sont irréalistes, inapplicables et parfois dangereuses. Ce n’est pas d’un sursis dont nous avons besoin mais de réelles garanties sanitaires", écrivent-ils dans un communiqué relayé par plusieurs médias.

Cet appel à leurs collègues, signé lors d'une réunion du SNUDI-FO, demande à ce que les écoles du Rhône ne rouvrent pas tant que des garanties sanitaires ne sont pas apportées. Les signataires réclament par exemple des dépistages systématiques pour les élèves et les professeurs, ainsi que des masques FFP2 pour le personnel des écoles.

Outre le manque de moyens de protection et de dépistages, ces 45 directeurs d'écoles dénoncent l'impossibilité de faire respecter les gestes barrières et la distanciation sociale aux jeunes enfants.

"On voudrait nous confier la responsabilité de l’élaboration de schémas locaux de réouverture des écoles, en nous demandant d’appliquer un protocole inapplicable, le tout sans aucun contrôle d’un organisme de sécurité indépendant", dénoncent les signataires pour qui le retour à l'école le 11 mai s'apparenterait plus à "de la garderie".

Juliette Mitoyen