BFMTV

Lot: la professeure est absente, c'est un parent d'élève qui la remplace

Les parents d'élèves du collège réclament un nouvel enseignant et entendent porter plainte contre l'État si la situation perdure.

Depuis la rentrée scolaire, des élèves du collège Olivier de Magny de Cahors, dans le Lot, n'ont pas eu cours de physique-chimie. En cause: l'absence de leur professeure, partie en juillet en congé maternité. L'établissement n'a depuis pas trouvé de remplaçant pour enseigner sa matière. Pour pallier ce problème, c'est un parent d'élève qui assure bénévolement depuis quelques jours les cours de physique-chimie.

Un moindre mal, mais la situation reste inacceptable pour beaucoup de parents. "C'est inadmissible, c'est intolérable. Parce qu'il y a des personnes qui sont formées, avec des qualifications expertes", juge une maman.

"Je suis vraiment très scandalisée. C'est pas normal qu'on n'ait pas de cours depuis le début de l'année sachant que c'était prévu, on savait qu'il manquait quelqu'un", s'énerve une autre.

Un "problème d'attractivité", selon l'inspection académique

De son côté, l'inspection académique justifie cette situation par le manque d'attractivité du territoire sur lequel se situe le collège.

"Je vais vous donner un exemple: on a trouvé une personne mais finalement, étant de Toulouse, cela faisait trop loin et elle n'a pas souhaité donner suite. Donc on a ce problème d'attractivité en matière d'emploi dans ce département", estime Xavier Papillon, inspecteur d'académie du Lot.

Mais l'association des parents d'élèves du département ne l'entend pas de cette oreille et envisage de porter plainte contre l'État pour mettre fin à cette situation.

"Il y aura une clause morale aussi qui sera demandée et on espère que l'État ne délaisse plus ces territoires là, et puis surtout, respecte la loi", explique Éric Labastie, président de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) du Lot.

Pour réclamer un nouveau professeur et interpeller le rectorat et le ministère de l'Éducation nationale, les parents d'élèves manifesteront devant le collège Olivier de Magny lundi prochain, à 8 heures.

Constance Bostoen, avec Juliette Mitoyen