BFMTV

Professeurs non remplacés: en Seine-Saint-Denis, jusqu'à 20% des heures de cours ne sont pas assurées

"Environ 20% des heures ne sont pas assurées au collège", déplore la fédération des parents d'élèves de Seine-Saint-Denis. Une vingtaine de famille a décidé ainsi ce lundi de mener une action collective, une plainte pour discontinuité du service public de l'enseignement.

Professeurs absents, non remplacés, postes qui n'ont pas trouvé preneur... En Seine-Saint-Denis, jusqu'à 20% des heures de cours ne sont pas assurées, selon la fédération de parents d'élèves du département. Celle-ci a décidé ce lundi de mener une action collective, une plainte pour discontinuité du service public de l'enseignement. La vingtaine de famille concernée par l'action veut ainsi condamner l'Etat pour ne pas avoir assuré le nombre d'heures d'enseignement qu'il a lui-même fixé.

"Depuis le début de l'année, il a déjà raté 53 heures de cours. L'année dernière, il en a raté 188 pour l'année scolaire 2018-2019. Cela représente environ 20% des heures qui ne sont pas assurées au collège", explique Catherine Denis, représentante FCPE 93, à propos de son fils, interrogée par France 3 régions.

Le contrôle continu au lycée, source supplémentaire de stress

Et les inquiétudes grandissent depuis l'annonce de la réforme du lycée. La mise en place d'un contrôle continu est une source de stress supplémentaire pour les parents et élèves souffrant du manque de professeurs. 

"S'il n'y a pas eu de cours de mathématiques par exemple de septembre à janvier, les élèves vont être dans l'incapacité absolue de passer un contrôle continu de façon sereine", déplore Alix Rivière, co-présidente de la FCPE Seine-Saint-Denis au micro de BFMTV.

Les familles demandent une compensation de 12 euros par heure manquée et par élève, soit en moyenne 2 000 euros.

Alexandra Jaegy