BFMTV

Etude Pisa: Peillon annonce "l'acte 2 de la refondation de l'école"

Le ministre Vincent Peillon, ce mardi 3 décembre, lors d'une conférence de presse au ministère de l'Education.

Le ministre Vincent Peillon, ce mardi 3 décembre, lors d'une conférence de presse au ministère de l'Education. - -

Le ministre de l’Éducation s'exprimait en conférence de presse après la publication du classement Pisa sur l'éducation, où la France est en recul.

Des résultats "inacceptables". C'est ainsi que le ministre de l'Education Vincent Peillon a qualifié ce mardi les résultats de l'enquête internationale Pisa sur la performance des élèves. La France est tombée dans la moyenne des pays de l'OCDE alors qu'elle figurait jusque là parmi les pays aux résultats supérieurs à la moyenne. Un recul surtout dû au creusement des inégalités scolaires depuis dix ans.

Soulignant ces inégalités, Vincent Peillon a pointé "les injustices qui déchirent notre système scolaire". "Les pays qui réussissent le mieux (au sein du classement, ndr) sont ceux qui ont le système scolaire le plus équitable", a-t-il noté. "Notre objectif est la réussite de tous les élèves", a-t-il martelé, faisant le lien entre "mixité sociale" et "mixité scolaire".

Priorité aux enseignants et aux programmes

Un objectif qui, selon lui, passe par "l'acte 2" de la refondation de l'école. "Nous devons nous rassembler autour de la refondation et autour des enseignants", a-t-il lancé dans un discours aux accents d'appel à la nation. Les enseignants, ce sont eux qui constitueront le premier volet de l'acte 2. Vincent Peillon a ainsi annoncé son intention de "permettre à tous les professeurs de mieux faire réussir leurs élèves".

L'autre volet de l'acte 2 concerne "les programmes". Ceux-ci, a annoncé mardi le ministre, seront révisés dès 2014 "pour la maternelle", puis "entre 2015 et 2017" pour le primaire et le secondaire.

PISA : les résultats s'aggravent. Que fait-on pour inverser la tendance ? publié par Fil_actu

M. T.