BFMTV

Des jeux, un briefing quotidien... 3 conseils pour faire travailler les enfants à la maison

Une mère avec ses enfants en confinement aux Etats-Unis.

Une mère avec ses enfants en confinement aux Etats-Unis. - EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Entre le télétravail et la promiscuité, pas toujours facile de faire l'école à la maison pendant le confinement. Invitée de notre podcast quotidien BFMTV répond à vos questions, la médecin Catherine Dolto vous donne quelques conseils selon les âges.
  • Pour les plus petits: apprendre en jouant
"Jusqu’au CP inclus, il n’y a pas de raison de mettre de la tension, ils ont une énorme vie devant eux pour intégrer les choses et à ce moment-là, travailler c’est jouer. On va jouer à inventer des mots, tout peut se faire sous forme de jeux".
  • Jusqu'à 10 ans, se ménager des récréations
"Pour les plus grands, c’est plus difficile: il faut les aider en faisant de petites tranches de travail. En 10 ou 15 minutes maximum, ils peuvent se concentrer. On fait ensuite une petite récré où ils bougent, les enfants ont beaucoup besoin de mouvement. Après une concentration intellectuelle, si on se met dans le mouvement, ça aide à y revenir après. Mais rester une heure à travailler sur un devoir dans une maison où les autres font autre chose, c’est quasiment impossible de le demander à un enfant jusqu’à 10 ans".
  • Demander à votre enfant de trouver sa propre organisation
"Avoir à côté de soi un parent anxieux qui est dans l’attente du résultat et qu’on ait terminé, ça ralentit tout. Il trouver le moyen de demander à l’enfant comment il voudrait s’organiser: avec les plus grands, il faut prendre le travail à faire, le regarder avec lui en lui demandant combien de temps il pense avoir besoin pour le réaliser. Et lui demander ce qu’il ferait en premier. Et après, faire un débriefing de ça: c’est ainsi qu’on arrive dans les grandes classes en sachant organiser son travail.
Dans les familles, quand plusieurs personnes ont des choses différentes à faire, il faudrait faire une réunion chaque matin en demandant à chaque enfant comment il voudrait organiser sa journée en fonction des tâches qu’il a à faire. Ça ne veut pas dire qu’on le laissera faire comme il veut mais c’est une façon pour lui de s’engager et de réfléchir à cette question: "Comment on fait une tâche qui nous ennuie?".

bfmtv répond à vos questions

Vous êtes nombreux à nous adresser vos questions sur le coronavirus via #questionBFMTV et le mail BFMTVetvous@bfmtv.fr

Retrouvez nos réponses:

Simon Buisson