BFMTV

Coronavirus: selon Jean-Michel Blanquer, "nous rouvrons plus d'écoles que nous en fermons"

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer dans une école élémentaire à Chateauroux, le1er septembre 2020

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer dans une école élémentaire à Chateauroux, le1er septembre 2020 - Guillaume SOUVANT © 2019 AFP

Selon le ministère de l'Education nationale, 19 structures scolaires sont actuellement fermées sur les 61.500 que compte la France.

"Nous en rouvrons plus que nous en fermons". Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a assuré ce vendredi matin sur France Inter que le nombre de classes et d'écoles fermant chaque semaine, pour cause de cas de coronavirus, avait diminué depuis la rentrée.

"Nous en rouvrons plus que nous en fermons, donc il y a en effet moins de classes fermées, moins d'écoles fermées surtout", explique-t-il.

Cette diminution suit la décision du gouvernement la semaine dernière d'assouplir les mesures dans les établissements scolaires, notamment de ne plus systématiquement fermer une classe quand un seul élève est testé positif au Covid-19.

Une vingtaine d'établissements fermés

Depuis la rentrée, les écoles, collèges et lycées obéissent à des règles sanitaires strictes, afin que le Covid-19 ne se propage pas entre les élèves et le personnel scolaire. Si des risques sont avérés, ou que trop de personnes positives sont identifiées, la classe, voire l'école ferme.

Selon le dernier point de situation publié ce jeudi par le ministère de l'Éducation, 19 structures scolaires sont actuellement fermées sur les 61.500 que compte la France, soit 0,03%. Le ministère décompte également 1152 classes fermées sur 528.400, soit un taux de 0,2%.

Jean-Michel Blanquer précise que ces chiffres "évoluent tous les jours". La semaine dernière, le ministère de l'Éducation avait annoncé que 89 établissements scolaires avaient dû être fermés pour cause de cas de coronavirus.

Réouverture au bout "d'une dizaine de jours"

"Ce sont à chaque fois à des pourcentages assez faibles, et puis c'est évolutif, c'est à dire que quand une classe ferme, souvent elle rouvre au bout d'une dizaine de jours, et on pratique la continuité pédagogique avec les élèves des classes concernées", assure Jean-Michel Blanquer.

Pour le ministre, ces chiffres sont la preuve du bon respect des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale dans les établissements scolaires. "Les élèves sont plus protégés à l'école, au collège et au lycée que s'ils étaient ailleurs, parce que justement il y a une certaine rigueur dans le respect des gestes du quotidien", déclare-t-il.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV