BFMTV

Blanquer confirme le retour des classes bilangues et des langues anciennes dès la rentrée

Jean-Michel Blanquer le 18 mai 2017 à l'Élysée

Jean-Michel Blanquer le 18 mai 2017 à l'Élysée - Stéphane de Sakutin-AFP

Le retour des classes bilangues et des langues anciennes. Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l'Éducation nationale, a de nouveau assuré ce mardi matin sur RTL qu'il allait restaurer progressivement les classes bilangues, européennes ainsi que le latin et le grec au collège.

Les classes "stupidement supprimées"

Les établissements auront donc la possibilité de restaurer "dès la rentrée prochaine" les classes de latin qui "ont été stupidement supprimées", a sévèrement jugé l'ancien directeur de l'Essec le bilan de sa prédécesseure Najat Vallaud-Belkacem et sa réforme du collège. Si Jean-Michel Blanquer précise qu'il fait "le maximum" pour le rétablissement des classes bilangues, n'étant arrivé qu'en fin d'année scolaire au ministère -"un peu tard pour préparer la rentrée"- il assure qu'elle se fera car c'est "un engagement du président de la République".

"Non, le latin et le grec ne disparaissent pas du collège, ils seront renforcés par la réforme", avait démenti Najat Vallaud-Belkacem. Dans la réforme du collège, l'enseignement du latin et du grec faisaient alors partie des modules EPI, les enseignements de pratiques interdisciplinaires, n'étant plus optionnels mais devenant obligatoires.

Jean-Michel Blanquer ne supprimera pas pour autant les EPI. "Je garde la notion d'autonomie. Je dis aux collèges: 'si vous avez fait des EPI qui vous plaisent, gardez-les, et bien entendu vous aurez la possibilité de faire les classes de latin'."

Le retour du redoublement

Le ministre de l'Éducation nationale est également revenu sur la question du redoublement et a indiqué que le décret pris en 2014 qui avait du redoublement une décision exceptionnelle pourrait être abrogé.

"Ce qui est très important c'est la personnalisation des parcours. Chaque élève doit avoir son parcours et parfois le redoublement peut être une solution, ça doit être le cas le moins souvent possible. Ce qui est très important c'est surtout de l'aide personnalisée pendant l'année pour éviter le redoublement. Mais ça ne sert à rien de se voiler la face quand il y a un problème et que le redoublement peut être utile."

Abroger ce décret? "Cela fait partie des choses qui sont sur la table."

"À partir de septembre prochain, les classes bilangues rouvriront", avait annoncé lors de son premier déplacement à l'étranger le président de la République. Lors du 94e congrès de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public vendredi, Jean-Michel Blanquer avait déjà évoqué son souhait de revenir dès la rentrée sur certains aspects de la réforme des collèges, comme les classes bilangues, les sections européennes, le latin et le grec.

Céline Hussonnois-Alaya