BFMTV

Bac 2019: 17 recours déposés par des candidats devant les tribunaux administratifs

INFO BFMTV - Selon nos informations, le Conseil d'Etat a identifié au début du mois d'août 14 recours déposés par des candidats au baccalauréat 2019 devant les tribunaux administratifs. Ils réclament de repasser les épreuves en raison d'une notation qu'ils estiment à deux vitesses.

Début août, le Conseil d'Etat avait identifié 14 requêtes, déposées devant les 44 tribunaux administratifs de France, pour inégalité de traitement née de modalités de notation différenciées entre les candidats dans le cadre de la session 2019 du baccalauréat, selon nos informations.

Notation à deux vitesses

Au moins 14 personnes réclament donc de repasser le baccalauréat, s'estimant lésées par un système de notation à deux vitesses sur fond de protestation d'une partie des correcteurs contre la réforme du bac.

Selon nos informations, six référés seront jugés cette semaine et la semaine prochaine. Huit ont déjà fait l'objet de rejets, dont une au terme d'une audience qui a établi qu'il n'y avait pas de rupture d'égalité entre les candidats.

En pleine période de correction, 53.000 copies ont été retenues par des enseignants grévistes. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, avait alors décidé d'utiliser les notes du contrôle continu. Une notation différenciée qui ne passe pas auprès de plusieurs parents d'élèves.

Des corrections "bâclées"

La mère d'une candidate soupçonne même que deux copies de sa fille n'aient pas été corrigées. 

"Je ne comprends pas comment on peut prendre une feuille, lire sans mettre de point d'interrogation, sans corriger des fautes par-ci, par-là. Pour moi, ces copies ont été bâclées", dénonce-t-elle au micro de BFMTV.

Pour l'avocat d'une plaignante, les bacheliers n'avaient pas à subir les tensions entre enseignants et ministre de l'Education nationale.

"Si ma cliente avait bénéficié comme ses camarades du contrôle continu, elle serait allée au rattrapage, ce qu'elle n'a pas eu à cause de cette notation différenciée", argue Me Florent Verdier, avocat d'une lycéenne recalée au baccalauréat. 

90.000 élèves recalés

Le nombre des dépôts pourrait éventuellement être réévalué à la hausse dans la mesure où il s'agit des recours "identifiés" pour le moment par le Conseil d'Etat, ce qui signifie que la liste n'est peut-être pas exhaustive à ce jour. 

Mais l'ordre de grandeur qui se dégage des données collectées par l'institution révèle le faible nombre de recours compte tenu du fait que 750.000 candidats ont passé le baccalauréat lors de cette édition, dont 90.000 recalés. 

Il apparaît donc que la grève de remise des copies et ses conséquences n'ont pas abouti à des dépôts massifs de recours devant les tribunaux administratifs. 
Cécile Danré