BFMTV

Deux gagnants n'empocheront pas leur million d'euros faute de s'être manifestés à temps

(image d'illustration)

(image d'illustration) - AFP

Ils auraient dû devenir millionnaires, mais il est trop tard. Deux joueurs qui ne sont pas fait connaître à temps sont passés à côté du gros lot. Ils avaient jusqu'à mercredi minuit pour venir récupérer leur gain: un million d'euros chacun, qui leur échappent donc définitivement.

A minuit ce mercredi soir, il était irréversiblement trop tard. Deux ex-chanceux n'encaisseront donc jamais leur million. Ils avaient pourtant tiré les bons numéros lors des tirages spéciaux My Million organisés pendant l'Euro de football. A deux reprises, douze codes gagnants ont été tirés au sort, faisant 24 millionnaires.

Les grilles validées dans la Vienne et la Savoie

Sur le principe d'une tombola, pour chaque grille Euromillions jouée, le joueur tente automatiquement sa chance avec My Million, un code est alors attribué automatiquement. Et chaque semaine, deux codes sont tirés au sort, dotés chacun d'un million d'euros.

Ces deux mystérieux gagnants avaient exactement soixante jours après la date du tirage, et pas un de plus, pour venir réclamer leur gain. L'échéance a donc été dépassée dans la nuit de mercredi à jeudi à minuit pile. Ces deux gagnants sur les douze du tirage du 10 juin dernier ne verront jamais leur chèque d'un million d'euros. L'un d'entre eux avait validé sa grille gagnante au Modern'bar de Loudun, dans la Vienne. L'autre avait rempli sa grille à Bride-les-Bains, en Savoie. 

17 gains n'ont jamais été réclamés

Ce n'est pas la première fois qu'un tel oubli se produit. En avril dernier, un malheureux gagnant n'était pas venu récupérer le million d'euros qu'il avait remportés à Marseille. Ce client resté anonyme avait joué le 2 février, à 20h35, à My Million -code généré automatiquement pour chaque grille d'Euromillions- pour 2,50 euros dans un bar-tabac du 4e arrondissement de la cité phocéenne.

Depuis le lancement du jeu My Million en février 2014, 17 gains n'ont jamais été réclamés sur les 326 tirages. S'il apprend un jour la nouvelle, le joueur marseillais pourra se consoler en apprenant qu'un autre a été plus malchanceux que lui en 2012 en passant à côté de huit millions d'euros gagnés au loto.

C.H.A.