BFMTV

Des passeurs filmés en train de débarquer des migrants sur un canot

Les images ont été enregistrées jeudi par l'agence européenne des gardes-frontières Frontex. Les passeurs ont été interpellés.

Ce sont des images plutôt rares publiées par l'agence européenne des gardes-frontières Frontex. Samedi, sur son compte Twitter, l'agence a diffusé la vidéo d'un bateau de passeurs larguant en mer, au large des côtes italiennes, une embarcation en bois avec à son bord des dizaines de migrants, rapporte Le Parisien.

Les images ont été tournées jeudi par un drone et un avion, à une centaine de kilomètres de l'île italienne de Lampedusa. Les gardes-frontières ont été intrigués par ce bateau qui remorquait une embarcation en bois vide. "Pourquoi ce chalutier traîne-t-il un canot en bois vide en haute mer?", s'interroge l'agence dans un long enchaînement de messages sur Twitter.

Les passeurs interpellés

Au bout de quelques heures de surveillance, "un flot continu de personnes (…) est monté sur le plus petit bateau", décrit Frontex. Au total, les gardes-frontières ont comptabilisé 80 personnes à bord. Une fois l'embarcation remplie, les passeurs "ont largué" l'embarcation en direction des côtes italiennes.

Ces migrants ont ensuite été secourus dans les eaux italiennes. Ils ont été débarqués à Licata samedi matin avant d'être transférés au centre d'accueil de migrants de Lampedusa. Les passeurs ont, eux, été interpellés par les gardes-frontières. A bord de ce "bateau-mère" se trouvaient six Egyptiens et un Tunisien.

Quelques heures après la publication de cette vidéo, l'extrême droite, notamment par la voix de Gilbert Collard, député apparenté Rassemblement national, a dénoncé "une mise en scène" pour simuler des naufrages. Les militants ont également accusé, à nouveau, les ONG de faire le jeu des passeurs

Benjamin Rieth