BFMTV

Démantèlement de la "Jungle": la Belgique renforce ses contrôles aux frontières

Un ancien poste de contrôle à la frontière belge (photo d'illustration)

Un ancien poste de contrôle à la frontière belge (photo d'illustration) - Philippe Huguen - AFP

Le ministre de l'Intérieur belge a mobilisé des policiers supplémentaires pour contrôler la frontière française dans la crainte d'un afflux de migrants.

Quelques jours avant le démantèlement de la "Jungle" de Calais, le ministre de l'Intérieur belge a prévu un renforcement des contrôles aux frontières. Le pays craint que des migrants venus de la "Jungle" veuillent entrer en Belgique pour ensuite passer en Angleterre. 

Le 20 octobre, Jan Jambon annonçait la mobilisation de 50 policiers supplémentaires aux frontières, ce lundi ils seront 120. "Les personnes qui seront interceptées seront enregistrées, avec prise d’empreintes, etc., à un endroit mis spécialement en place à cet effet", expliquait-il au site DHNet. La Belgique a rétabli ses contrôles aux frontières depuis février dernier. 

Vers une grève dans la police? 

Selon Le Monde, environ 1.000 personnes venant de la Jungle ont déjà été interceptées depuis août par des contrôles aux frontières. Ils tentaient de gagner l'Angleterre par bateau.

Mais les policiers belges ne sont pas séduits par cette mesure. Quatre syndicats ont activé un préavis de grève. Ils dénoncent une surcharge de travail depuis les attentats de Bruxelles, le 22 mars dernier. 

Si les polices françaises et belges coopèrent pour le contrôle des frontières, deux policiers belges ont été arrêtés en France le 20 septembre dernier pour "aide à l'immigration illégale". 

M.L.