BFMTV

Déconfinement: les Franciliens "exilés" seront autorisés à rentrer chez eux

Christophe Castaner

Christophe Castaner - AFP

Même ceux qui étaient partis à plus de 100 km de leur domicile pourront rentrer chez eux. Ils devront simplement remplir une attestation de retour à domicile pour motif impérieux.

Les 1,2 million de Franciliens qui ont quitté l'Ile-de-France avant la mise en place du confinement, le 17 mars dernier, vont être autorisés à rentrer chez eux dès le 11 mai, a annoncé Christophe Castaner sur LCI ce dimanche. 

"Quand ils sont partis, ils avaient le droit de partir", a rappelé le ministre de l'Intérieur. "Nous n'interdisons pas aux Français de rentrer dans leur domicile principal pour reprendre leur travail ou scolariser leurs enfants à partir du 11 mai. Nous ne souhaitons pas empêcher les Français de se déplacer mais le virus de se déplacer."

Ainsi, même ceux qui étaient partis à plus de 100 km de leur domicile, la nouvelle limite en vigueur pour les déplacements en période de déconfinement, pourront rentrer chez eux. Ils devront simplement remplir une attestation de retour à domicile pour motif impérieux. 

Le ministre de l'Intérieur a toutefois rappelé l'importance de "limiter au maximum les mobilités", "que l’on soit dans un département vert ou rouge". 

Un retour "ordonné"

En revanche, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports, a récemment prévenu que ces retours devront se faire de façon ordonnée. 

"Nous allons organiser dans les prochains jours le retour de ceux qui le veulent", sachant que le nombre de trains restera très limité et que la SNCF continuera à ne pas vendre plus de la moitié des sièges, a ajouté le secrétaire d'Etat.
Cyrielle Cabot