BFMTV

Circulation dans un rayon de 100km: encore des inconnues

A partir du 11 mai, si les conditions sont réunies, le gouvernement devrait permettre le déconfinement et donc un circulation plus libre, dans un rayon de 100 kilomètres autour de chez soi. On fait le point.

La première phase du déconfinement s'accompagne d'une légère augmentation de la liberté de circulation. Comme annoncé par Emmanuel Macron et Edouard Philippe, à partir du 11 mai, si les conditions sanitaires le permettent, nous devrions pouvoir circuler sans attestation dérogatoire, et dans un rayon de 100 kilomètres autour de chez soi, sans motif particulier.

"Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf (…) pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel", avait annoncé le chef du gouvernement devant l'Assemblée nationale. Les déplacements de plus longues distances, interdépartementaux ou interrégionaux seront en revanche toujours réduits "aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux", afin de poursuivre la lutte contre la propagation du virus.

Vol d'oiseau ou par la route? 

Mais sur cette nouvelle disposition, des zones d'ombre demeurent. Si la limite des 100 kilomètres paraît claire, parle-t-on d'une distance par la route, ou à vol d'oiseau? En altitude, où les routes sont sinueuses, cela peut changer la donne. Nous avons consulté la police nationale, qui assure ne pas encore avoir cette précision et renvoie à la semaine prochaine.

Qu'en est-il pour circuler d'un département classé vers, à une zone "rouge", dans la carte du déconfinement? Selon le département de la Seine-Maritime, que nous avons consulté, la question est aussi en suspens et attend des précisions de l'exécutif. 

La question des locations saisonnières n'est pas clairement tranchée non plus. On ignore si les hôtels, chambres d'hôte, gites pourront accueillir des voyageurs au delà du 11 mai. 

Ivan Valerio, avec Kelly Laffin