BFMTV

Couple homo: "Vous pouvez vous marier dans la rue"

Stéphane Assayag et Etienne Baillon, futurs époux, sur BFMTV le 28 mai 2013.

Stéphane Assayag et Etienne Baillon, futurs époux, sur BFMTV le 28 mai 2013. - -

A la veille du premier mariage homosexuel célébré officiellement en France, deux hommes sur le point de se passer la bague au doigt sont venus témoigner sur BFMTV des difficultés rencontrées.

La cérémonie doit avoir lieu samedi à Chenoise en Seine-et-Marne mais il reste beaucoup d'incertitudes sur le déroulement du mariage. Stéphane Assayag et Etienne Baillon, vont se dire oui, trois jours après le premier mariage homo célébré en France. Invités de BFMTV à la mi-journée, ils ont raconté les pressions qu'ils subissent.

Pour l'instant, ils ne savent toujours pas qui va les marier. Peut-être un conseiller municipal mais ils n'en sont pas sûrs, il n'y a pas d'arrêté. Un conseil municipal va avoir lieu le 30 mai pour savoir si une salle sera disponible en raison d'un problème d'accessibilité. "On ne sait pas s'il y aura le quorum, on ne sait pas si ce sera voté. On nous met constamment des bâtons dans les roues " témoigne Stéphane Assayag.

" Des menaces à l'encontre de mon fils"

Son futur époux, Etienne Baillon, explique que "le maire est aux abonnés absents mais il ne nous a pas officiellement refusé. Le premier adjoint est injoignable. Le second adjoint dit que ça ne va pas être possible. La troisième adjointe nous a dit: "Vous comprenez j'ai des obligations familiales.""

Au-delà de ces incertitudes, le couple est victime d'intimidations. "On nous parle d'un comité d'accueil ou de menaces à l'encontre de mon fils", rapporte Stéphane Assayag. "S'il n'y a pas la salle vous pouvez tout à fait vous marier dans la rue", leur a-t-on expliqué. "On n'est pas des clochards" s'indigne Stéphane Assayag qui se dit "outré de l'attitude de l'administration de la mairie".

Pour lui le débat a pris "une ampleur haineuse. J'espère que la gendarmerie fera le nécessaire". Son futur époux demande simplement "qu'on nous laisse tranquille, qu'on nous laisse vivre heureux comme n'importe quel couple".


À LIRE AUSSI:

>> Derniers préparatifs à la veille du premier mariage homo français

>> Le tout premier mariage homosexuel célébré mercredi à Montpellier
>> Notre dossier Mariage homosexuel

Elise Maillard