BFMTV

Coronavirus: Macron annonce la fermeture de tous les établissements scolaires et des universités dès lundi

Les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés à partir de lundi et jusqu'à nouvel ordre.

Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi soir, lors d'une allocution télévisée, la fermeture de tous les établissements scolaires et des universités à partir de lundi et jusqu'à "nouvel ordre". 

Le chef de l'Etat en a appelé ce jeudi soir à "la responsabilité" et demandé "à tous les Français" de limiter "au strict nécessaire" leurs déplacements, en privilégiant le télétravail, mais a maintenu les élections municipales dont le premier tour est prévu dimanche. 

  • Les établissements fermés "jusqu'à nouvel ordre"
"Dès lundi, et jusqu'à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés", a expliqué Emmanuel Macron. "La raison est simple: nos enfants et les plus jeunes sont celles et ceux qui propagent le plus rapidement le virus."

De nombreux établissements scolaires dans l'Oise, le Morbihan ou encore dans l'agglomération de Montpellier sont déjà fermés après que des cas positifs de coronavirus y ont été confirmés. A Paris, la faculté de Tolbiac, fréquentée par 10.000 étudiants et personnels, a été fermée jeudi matin après qu'un enseignant a été testé positif.

  • L'Etat prendra en charge l'indemnisation des salariés

Le président de la République a voulu rassurer les parents, annonçant des mesures "exceptionnelles et massives" de chômage partiel.

"L'Etat prendra en charge l'indemnisation des salariés contraints à rester chez eux. (...) Je veux que nous puissions protéger aussi nos indépendants, et donc nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour donner cette garantie sur le plan économique", a-t-il voulu affirmé.

Déjà 3.600 entreprises ont demandé à bénéficier de mesures de chômage partiel pour environ 60.000 salariés, selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Le tourisme, la restauration, l'événementiel et les transports sont particulièrement touchés. 

  • Un service de garde région par région

"Un service de garde sera mis en place région par région" pour que les personnels "indispensables à la gestion de la crise sanitaire" puissent "faire garder leurs enfants et continuer d'aller au travail", a par ailleurs précisé le président de la République.

Selon le dernier bilan communiqué par le ministère de la Santé juste avant l'allocution présidentielle, 61 personnes sont mortes et 2.876 ont été contaminées - soit près de 600 de plus en 24 heures - dont 129 cas graves ont été placés en réanimation.

dossier :

Emmanuel Macron

Cyrielle Cabot