BFMTV

Coronavirus: à Paris, les gares sont bondées de voyageurs qui souhaitent quitter la capitale

Malgré les appels répétés à la limitation des déplacements, de nombreuses personnes se rendent dans les gares de la capitale, faisant fi des règles de sécurité et de distanciation.

Le coronavirus va-t-il vider Paris de ses habitants? Ce lundi, avant même l'allocution d'Emmanuel Macron et alors que des rumeurs de confinement plus strict circulaient, les gares de la capitale connaissaient déjà un afflux important de voyageurs qui tentaient de rejoindre plusieurs villes de France.

>> Coronavirus en France: suivez les dernières informations dans notre direct

Ce mardi matin, la situation était similaire à la gare Montparnasse, qui permet de rejoindre les régions de l'Ouest du pays. L'affluence y est même comparable à un jour de départ en vacances. Les voyageurs croisés par BFMTV emportent avec eux plusieurs valises.

Une "offre réduite" de la SNCF

Plusieurs d'entre eux ont réfléchi à ce déplacement dès la semaine dernière, afin de passer le confinement actuel à la campagne, en compagnie d'amis ou de proches. Seul problème, ces voyages peuvent également être des facteurs de propagation de la maladie.

"On part au Cap-Ferret, on va pouvoir avoir un meilleur environnement de travail, parce qu'être confiné dans chambre à Paris, c'est moins motivant. Pouvoir se ressourcer en famille c'est important", explique un jeune homme. "On est tous les deux dans des boulots où ça ferme, donc on a attendu l'accord de notre direction puis on a pris nos billets de train", assure de son côté un couple.

Logiquement, cette demande plus forte conjuguée à l'annonce de la SNCF d'une "offre réduite" sur l'ensemble du territoire fait des déçus. D'ici ce mardi midi, les trains pour Rennes et Nantes sont quasiment complets et les prix s'envolent. Pour rejoindre l'Ille-et-Vilaine ce jour, il faut débourser jusqu'à 80 euros pour un aller simple.

De vives critiques

Depuis hier sur les réseaux sociaux, les vidéos montrant les gares parisiennes bondées se multiplient. Les images et les messages évoquent souvent une population jeune, décidée à quitter Paris pour une longue période.

Ces séquences font l'objet de nombreuses critiques de la part des internautes, qui s'insurgent sur les distances de sécurité qui ne sont pas respectées, ainsi que sur une potentielle accélération de la propagation du virus à l'ensemble du territoire.

A partir de midi ce mardi, les déplacements seront fortement limités. S'ils quittent leur domicile, les Français devront avoir une attestation sur l'honneur, dans laquelle ils justifieront le motif de leur sortie.

Ashley Chevalier avec Hugo Septier