BFMTV

Coronavirus: voici l'attestation que vous devez télécharger pour vous déplacer durant le confinement

A partir de mercredi, les Français qui ne pourront justifier leurs déplacements s'exposeront à une contravention de 135 euros.

Christophe Castaner avait prévenu lundi en fin de soirée, après le nouveau discours d'Emmanuel Macron. Dans un souci de réduire au maximum les déplacements afin de faire reculer l'expansion du coronavirus dans le pays, les Français devront présenter un "document attestant sur l'honneur le motif" du déplacement, avait annoncé le ministre de l'Intérieur.

>> Coronavirus en France: suivez les dernières informations en direct

Cette attestation dérogatoire est désormais disponible sur le site du ministère de l'Intérieur. Vous pouvez la télécharger ci-dessous et l'imprimer, ou la recopier sur papier libre si vous n'avez pas d'imprimante. Si la mesure entre en vigueur dès ce mardi à midi, le document sera exigé à partir de mercredi uniquement. D'ici-là, les forces de l'ordre en faction seront appelées à de la pédagogie. 

Il faudra une attestation différente pour chaque journée, et chaque sortie prévue (une pour le jogging, une autre pour aller voir les personnes en difficultés par exemple). En revanche, les cartes professionnelles, dont celles des médecins et des journalistes, font office d'attestation. 

Ce document, à imprimer à son domicile où à reproduire à l'identique sur papier libre, se divise en plusieurs parties. Dans un premier temps, il y est rappelé que cette attestation est en vigueur en application de l'article 1er du décret du 16 mars 2020 dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19.

Puis, il est demandé aux Français souhaitant se déplacer d'indiquer leurs coordonnées (nom , prénom, date de naissance et adresse), avant de cocher les raisons du déplacement.

Cinq motifs de déplacement listés

Ces dernières sont au nombre de cinq, comme l'avaient précisé Emmanuel Macron puis Christophe Castaner. Sont ainsi autorisés les déplacements entre le domicile et le lieu de travail, lorsqu’ils sont indispensables et si le télétravail est impossible, les déplacements pour effectuer des achats de première nécessité, et les déplacements pour motif de santé.

Son également tolérés les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants, et ceux brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

Les Français sont finalement invités à dater puis signer le document. En ce qui concerne les contrevenants, le ministre de l'Intérieur a indiqué qu'ils s'exposaient sous peu à une contravention de 135 euros. À l'heure actuelle, elle est de 38 euros.

Mélanie Vecchio avec Hugo Septier