evry
 

Alors qu'Emmanuel Macron souhaite "structurer l'islam de France", 300 imams dirigeant la prière en France sont des fonctionnaires rémunérés par des Etats étrangers. Soumis à des situations variables, ils comblent le déficit de la formation de prêcheurs musulmans français. 

Votre opinion

Postez un commentaire